France, News

La CEDH valide l’interdiction du port du voile intégral en France

Publié le 01 juillet 2014 à 12:20 - 0 commentaire

photo femme burqua

La Cour Européenne des Droits de l’Homme a statué en faveur de la législation française et jugé « légitime » la loi du 11 octobre 2011 qui interdit de « dissimuler son visage » dans l’espace public.

Une jeune Française, portant le niqab et la burqa, avait saisi la haute juridiction européenne à propos de cette loi qui prévoit que « nul ne peut, dans l’espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage ». Cette dernière dénonçait le port de la burqa comme une atteinte au respect de sa vie privée et de sa liberté de religion.

Mais la CEDH, dans ses conclusions, a souligné que « la préservation des conditions du ‘vivre ensemble’ était un objectif légitime » des autorités françaises.Par conséquent, la loi française n’est pas contraire à la Convention européenne des droits de l’homme.

Le cabinet d ‘avocats anglais qui défendait la jeune femme a invoqué pas moins de six articles de la CEDH: interdiction de traitements inhumains ou dégradants, droit au respect de la vie privée et familiale, à la liberté de pensée, de conscience et de religion, liberté d’expression, et interdiction de la discrimination. Pour leur défense, les représentants du gouvernement français on argué que la loi française ne visait pas spécifiquement le voile  intégrale mais la dissimulation du visage par quelque moyen que ce soit dans l’espace public, et donc aussi à l’aide d’une cagoule ou d’un casque de moto.

L’arrêt de la CEDH intervient quelques jours après la confirmation par la Cour de cassation française du licenciement pour faute grave d’une salariée voilée de la crèche Baby-Loup, qui envisage elle aussi de se pourvoir à Strasbourg.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins