France, News

Benoist Apparu contre les primaires à l’UMP

Publié le 01 août 2013 à 13:33 - 1 commentaire

Interrogé sur France 2 jeudi matin, Benoist Apparu, s’est montré critique envers le principe des primaires pour la présidentielle de 2017. Le député UMP de la Marne a ainsi estimé que son parti avait avant tout besoin « d’une cure de travail ».

« Travaillons, travaillons, travaillons ! Sur le fond, sur les idées, sur les concepts […] Or, aujourd’hui, la primaire devient obnubilante pour les uns et pour les autres » a regretté Benoist Apparu.

A quatre ans de l’échéance électorale, l’UMP compte déjà deux candidats avérés à la primaire avec François Fillon et Xavier Bertrand. Parmi les candidats potentiels, les noms de Laurent Wauquiez, Jean-François Copé, Nathalie Kosciusko-Morizet sont évoqués, ainsi évidemment que celui de Nicolas Sarkozy. « Vous allez en aligner cinq ou six qui vont passer trois ou quatre ans à ne penser qu’à ça. Ça veut dire qu’ils ne travailleront pas sur le fond, ou en tout cas ils travailleront de façon intéressée pour eux-mêmes » a dénoncé l’ancien ministre du logement.

Benoist Apparu se place donc sur la même ligne que Rachida Dati, qui avait déclaré dans un entretien au Figaro magazine paru le 26 juillet : « A l’UMP, il n’y a plus d’idées, il n’y a plus que des ambitions ».

Trackbacks/Pingbacks

  1. « Sarkothon » : il manque encore deux millions d’euros à l’UMP - News | Actu politique - 1 août 2013

    […] L’UMP a annoncé mardi avoir obtenu un délai de deux mois supplémentaires pour régler ses dettes. En moins d’un mois, le parti a récolté 8,3 millions d’euros sur les 10,6 qu’il devait rembourser. D’après Catherine Vautrin, députée de la Marne et trésorière du parti, l’UMP aurait reçu 101.135 dons, soit une moyenne de 86 euros par personne. […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins