France, Les affaires

Un préfet qui ferait payer ses PVs par l’administration

Publié le 01 octobre 2013 à 18:21 - 1 commentaire

PV stationnementUne enquête a été ouverte lundi pour déterminer si  l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions dont le préfet Jean-Jacques Debacq est à la tête a fait payer à son administration ses contraventions routières comme le dénonce Mediapart, a-t-on appris du ministère de l’Intérieur.

 

« Une enquête, diligentée par le ministère de l’Intérieur, a été ouverte et confiée à l’inspection générale de l’administration (IGA) », a expliqué à l’AFP le porte-parole du Ministère Pierre-Henry Brandet. « Les faits rapportés par la presse sont graves. Il s’agit de faire toute la lumière sur cette affaire et d’établir la véracité des faits », a ajouté Pierre-Henry Brandet. Le préfet Jean-Jacques Debacq est maintenu dans ses fonctions, a précisé le porte-parole de l’Intérieur.

 

Selon Mediapart, qui a révélé l’affaire, le haut fonctionnaire du ministère de l’Intérieur, à la tête d’une agence chargée de traiter les infractions établies par les radars routiers, aurait « fait payer par son administration – c’est-à-dire par le Trésor public – les contraventions routières du dimanche dont son véhicule de fonction, une Peugeot 508, fait l’objet ». Il aurait également échappé au retrait de points sur son permis de conduire que les infractions auraient dû entraîner.

 

 

Trackbacks/Pingbacks

  1. Accusé d’avoir fait payer ses amendes par l’Etat, le « Monsieur PV » a démissionné - Les affaires | Actu politique - 9 octobre 2013

    […] d’avoir fait payer à son administration ses contraventions routières, Jean-Jacques Debacq, le préfet a donné sa […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins