France, News

Accusations d’arrangements fiscaux: Charasse dément, Bigard s’excuse

Publié le 02 mai 2014 à 13:44 - 0 commentaire

 

impot

Interrogé sur France Info, Jean-Marie Bigard a évoqué  les petits arrangements fiscaux du Ministre du Budget  Michel Charasse. Des accusations sur lesquelles l’humoriste est revenu plus tard.

Lors de difficultés avec le Trésor Public, les artistes pouvaient-ils bénéficier de faveurs fiscales? Une pratique révélée par l’humoriste qui s’est ensuite rétracté. Tout commence lorsque Jean-Marie Bigard, invité de France Info, raconte sur les ondes que le ministre du Budget de François Mitterrand, Michel Charasse, était « plutôt assez sympa avec les artistes » lorsque ces derniers avaient des problèmes fiscaux, au point de déchirer des feuilles d’impôt. « Il disait, si vous avez un problème d’impôt : ‘Vous pouvez jouer au truc socialiste ?’ Et puis il prenait la feuille et la déchirait. » a déclaré l’artiste.

L’ancien ministre de 1988 à 1992 a vivement démenti les propos de l’humoriste. « Je tombe de l’armoire. C’est totalement faux. Ce type de pratiques n’a jamais existé ». Cependant, il reconnaît tout de même un traitement de faveur. »Je convoquais alors directement l’intéressé pour trouver un arrangement, un délai de paiement supplémentaireune remise de pénalité », développe-t-il.

Jean-Marie Bigard a présenté ses excuses en fin de journée. »Je regrette d’avoir dit que Michel Charasse déchirait les feuilles d’impôt. Je n’aurais pas dû colporter cette rumeur qui se racontait à l’époque », a-t-il dit. L »humoriste assure n’avoir jamais bénéficié de « ces arrangements «  mais « simplement invoqué « 

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins