France, News, PS, UMP

Mise en examen de Sarkozy : Marine Le Pen estime qu’il est totalement discrédité

Publié le 02 juillet 2014 à 15:33 - 0 commentaire

la-presidente-du-fn-marine-le-pen-le-16-mai-2014-a-l-elysee_4900671

 

 

Interrogée par Le Figaro, la Présidente du Front National, actuellement à Strasbourg pour la première réunion du nouveau Parlement européen, a donné son avis concernant la mise en examen de Nicolas Sarkozy.

Elle a déclaré qu’elle ne voyait pas revenir à n’importe quelle Présidence : « La vérité est que l’ancien président est désormais cerné par un nombre inouï d’affaires. Cette dernière n’est pas la plus grave. Nicolas Sarkozy est aujourd’hui totalement discrédité pour quelque course à la présidence que ce soit », et que cette affaire où il est accusé de corruption, trafic d’influence et recel de violation du secret professionnel « n’est pas la plus grave. »

De plus, elle précise qu’elle « connaît une partie des casseroles qui tintinnabulent à ses fesses. »

 

Cependant, elle n’est pas certaine que l’ancien chef de l’Etat soit coupable. En effet, en étant avocate, elle sait qu’une « garde à vue n’entraîne pas une présomption de culpabilité. » Elle souhaite que la justice fasse son travail.

Par ailleurs, cette affaire arrange son parti puisque « l’UMP est devenu une pétaudière épouvantable. Le PS met en place son programme, qui vide l’UMP de sa substance. C’est donc une raison de plus pour ses électeurs et ses adhérents de nous rejoindre et de mener le vrai combat patriotique au côté du Front national. »

 

Hier, Marine Le Pen avait résumé cette affaire comme « le symbole de l’effondrement de l’UMP. »

 

Quant à Marion Maréchal Le Pen, elle est s’est montrée « satisfaite que le voile se lève enfin sur Nicolas Sarkozy. »

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins