Europe, Les affaires, News

Berlusconi définitivement condamné à un an de prison ferme

Publié le 02 août 2013 à 11:22 - 1 commentaire

 

Silvio Berlusconi a vu sa condamnation confirmée jeudi soir par la cour de cassation italienne. L’ancien chef du gouvernement italien était jugé pour fraude fiscale et avait été condamné en première instance, comme en appel, à une peine de quatre ans de prison, dont trois couverts par une amnistie. La cour de cassation a, en revanche, enjoint la cour d’appel à recalculer la peine de cinq ans d’inégibilité à laquelle Il Cavaliere avait également été condamné.

La sentence n’en demeure pas moins historique. Après plus d’une vingtaine de procès dans le domaine financier, c’est la première fois que Silvio Berlusconi est définitivement condamné. Cette décision, Berlusconi l’attribue comme à son habitude à la « corruption » du système judiciaire italien : « Cette condamnation est dénuée de tout fondement et me privera de ma liberté et de mes droits politiques (…) Nous devons continuer à combattre, à faire de la politique, pour réaliser toutes les réformes nécessaires, au premier rang desquelles celle de la justice » a-t-il notamment déclaré dans un message vidéo.

Les avocats de l’homme d’affaire milanais ont, eux, annoncé songer à un recours devant les instances européennes «  pour obtenir que cette sentence injuste soit radicalement modifiée », ont-ils expliqué à l’agence de presse italienne Ansa. En attendant, il est peu probable que Silvio Berlusconi, désormais âgé de 76 ans, doive réellement effectuer son séjour en prison.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Silvio Berlusconi chassé du Parlement en Italie - International | Actu politique - 28 novembre 2013

    […] une condamnation pour fraude fiscale le 1er août, Silvio Berlusconi a été chassé mercredi du parlement par 191 voix contre 113. Toutefois, il a promit qu’il […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins