FN, France, Gouvernement, PS

Certains ministres ont « une attitude d’enfants gâtés » selon Cambadélis

Publié le 02 octobre 2013 à 11:06 - 0 commentaire

article_CambadelisAprès les déclarations sur les Roms de Manuel Valls et la gué-guerre  verbale qui a suivi entre le Ministre de l’Intérieur et Cécile Duflot, Jean-François Cambadélis a rappelé tout le monde à l’ordre.

 

Le député PS de Paris a lancé ce mercredi un appel général  au calme avec le soutien de 21 députés:  » Si le débat est légitime dans le Parti socialiste, s’il est normal au sein de la gauche, les prises de position des ministres, les uns contre les autres, ne sont pas acceptables. Ces divisions à répétition minent l’autorité de l’exécutif. Et au bout ce n’est pas l’alternance avec une droite qui se décompose, c’est l’extrême droite qui va profiter de ce chaos médiatique « . C’est bien les élections européennes auxquelles pense Cambadélis quand il exprime sa peu de voir des électeurs lassés des dissension du Parti Socialiste et du gouvernement se retourner vers le Front National.

 

« Cambadélis estime que « les ministres ne se rendent absolument pas compte et c’est vrai qu’ils ont une attitude souvent d’enfants gâtés mais pas seulement eux, on le voit aussi dans la majorité au niveau des parlementaires ». Interrogé sur la pertinence d’une intervention de François Hollande pour rétablir le calme, le député a dit préférer la prudence de Hollande à l’ « autoritarisme d’un Sarkozy » : « si aujourd’hui il sur-réagissait comme on lui demande, ce serait une nouvelle polémique. La France n’a pas besoin de polémique. Il prend sur lui, parce qu’évidemment on le montre du doigt dans ces moments

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins