France, News

« Esprit munichois » : Claude Bartolone désavoue Harlem Désir

Publié le 03 septembre 2013 à 10:53 - 0 commentaire

Claude BartoloneLe président PS de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, a déploré lundi les propos d’Harlem Désir, sur « l’esprit munichois » de certains dirigeants de l’opposition face à la crise syrienne, tout en justifiant une intervention militaire sans le vote du Parlement. « Je regrette l’expression telle qu’elle a été employée », a déclaré Claude Bartolone interrogé sur RTL.

« Nous ne sommes pas en train de nous jouer un débat franco-français. C’est l’image de la France dans le monde [qui est en jeu]. C’est la France des droits de l’homme, c’est la République française qui dit :’Voilà, il y a un certain nombre de choses qui ne peuvent pas être admises' », a-t-il ajouté. Aujourd’hui, il est question de « montrer que la démocratie est capable de dire aux dictateurs Il y a des choses qui ne sont pas acceptables. Après il y aura négociations internationales […], il faudra trouver une solution politique […], mais avant il faut sanctionner un acte que la démocratie ne peut pas accepter », a ajouté le président de l’Assemblée nationale.
Le Parlement se réunira demain mercredi en session extraordinaire pour un débat sur la situation en Syrie, sans vote des députés et des sénateurs.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins