France, News

Claude Guéant entendu comme témoin dans le cadre de l’enquête préliminaire sur le contrat Ecomouv’, chargée de la collecte de l’écotaxe

Publié le 03 décembre 2013 à 19:46 - 0 commentaire

Claude Guéant

 

L’ancien secrétaire général de l’Elysée a été auditionné, la semaine dernière, comme témoin par les enquêteurs.

Claude Géant a déclaré cet après-midi à l’AFP : « J’ai été entendu le 26 novembre comme témoin pendant une vingtaine de minutes dans les locaux de la police judiciaire dans le cadre du dossier Ecomouv. Je n’ai pas d’autres commentaires à rajouter pour ne pas violer le secret de l’instruction ».

Son avocat, Jean-Yves Dupeux, a donné un peu plus d’informations : « Mon client a effectivement été entendu une vingtaine de minutes par la police judiciaire. La PJ souhaitait vérifier les déclarations de certains témoins dans le cadre de l’enquête préliminaire récemment rouverte par le parquet de Nanterre à propos de la dévolution du marché confié à Ecomouv’. Claude Guéant a confirmé aux enquêteurs qu’il n’avait strictement joué aucun rôle dans la gestion de l’attribution de ce marché

 

L’Etat est lié avec Ecomouv’ par un partenariat public-privé (PPP) signé en 2011 par l’ancien gouvernement Fillon, qu’il ne peut abandonner sous peine de devoir verser un milliard d’euros à la société.

Une enquête avait déjà eu lieu en 2011, mais elle a été classée sans suite par le procureur de l’époque.

 

Claude Géant est également interrogé dans 6 autres affaires : l’affaire Tapie-Lagarde où Claude Géant est soupçonné d’avoir forcé la main au Ministère de l’Economie ; le financement de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy où Claude Géant est soupçonné de s’être rendu en Lybie afin d’y rencontrer des hauts dignitaires du régime Kadhafi ; les 20 000 euros qui ont été retrouvé dans le domicile et le cabinet d’avocat de Claude Géant ; l’emploi supposé fictif imposé par Claude Géant au cabinet de la ministre du logement Christine Boutin ; les 500 000 euros que Claude Géant a reçu par virement d’un compte à l’étranger ; et le tableau ivoirien qu’il a reçu alors qu’il était Ministre de l’Intérieur, c’est l’Etat qui doit conserver cette œuvre et non l’ancien secrétaire général de l’Elysée.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins