Election municipale 2014, France, News

Bertrand Delanoë annonce des mesures pour la sécurité à Paris

Publié le 03 décembre 2013 à 17:26 - 0 commentaire

A l’approche des élections municipales, l’actuel maire de Paris annonce un renforcement de la sécurité avec l’arrivée de 300 policiers supplémentaires dans les commissariats dès ce mois de décembre.

Il a déclaré : « Au moins 300 policiers dans les commissariats de Paris intra-muros dès ce mois de décembre. Après la suppression de plus de 1.500 postes de policiers entre 2009 et 2012 sous le gouvernement Fillon,  c’est une vraie rupture ».

 

Parmi ces mesures, les commissariats des XVIIIème, XIXème  et XXème  arrondissements qui sont des quartiers considérés comme prioritaires vont être renforcés. De même que le XXème qui va être doté d’une zone de sécurité prioritaire (ZSP).

 

Bertrand Delanoë a également démenti une information de Nathalie Kosciusko-Morizet qui disait que les effectifs de sécurité avaient diminué : « La sécurité, il ne faut pas l’exploiter, mais il faut plutôt agir. Cette équipe municipale a beaucoup agi, notamment sur la prévention. Depuis 2000, notre direction de la prévention et de la protection (DPP) est passée de 459 à 613 agents et ces effectifs sont même sanctuarisés

Manuel Valls devra officialiser cette information demain ».

 

Parmi les réactions, nous pouvons noter celle de Philippe Goujon qui est député UMP et maire du XVème  arrondissement : « Je constate que la gauche n’est plus laxiste en matière de sécurité trois mois avant les élections. Mais ça ne dure que 3 mois. Pendant trois mois, il y a beaucoup d’annonces, beaucoup de promesses. Après l’élection, ça ne devient plus une priorité du tout ».

Wallerand de Saint-Just, le candidat du Front National à la Mairie de Paris, évoque « des cadeaux du petit papa Delanoë ».

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins