France, Les affaires, News

Affaire Copé: Bygmalion a travaillé « également pour François Fillon et des élus de gauche »

Publié le 04 mars 2014 à 14:15 - 2 Commentaires

cope_15

 

 

Le Point accuse Jean-François Copé d’avoir « sponsorisé avec l’argent de l’UMP » la société Bygmalion fondée par deux de ses proches. Bastien Millot et Guy Alves, évoquent dans une interview à L’Express « une machination », les visant eux et le maire de Meaux. 

Bastien Millot affirme qu »il s’agit d’un règlement de compte politique, orchestré à quelques semaines des municipales et visant le président du principal parti d’opposition. »

Et d’expliquer: « Tous les partis politiques sans exception ont le statut juridique d’une association. Et donc le droit de choisir leurs prestataires comme bon leur semble. Il est utile de le rappeler. Les prestations que nous avons délivrées pour l’UMP depuis 2002 sont des prestations à la commande, toujours pour l’organisation d’événements ou de meetings. Par ailleurs, nous ne sommes pas les seuls prestataires en communication de l’UMP, loin de là. »

Avant d’ajouter: « Nous avons également assuré des prestations de logistique et d’organisation de meetings pour la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012. Là encore, nous n’étions pas les seuls prestataires dans le domaine de l’événementiel. »

L’Express évoque alors le nom de François Fillon qui, pour certains « Copé’s boys », serait à la manoeuvre derrière cette affaire.
Guy Alves répond: « C’est le cadet de nos soucis! L’entreprise que nous avons rachetée, Ideepole, a travaillé par le passé pour François Fillon, comme elle travaille aujourd’hui pour des élus, y compris de gauche. Le seul sujet qui m’importe, c’est de gérer les dégâts causés à notre société par ces accusations calomnieuses. »
Et de poursuivre: « Aujourd’hui, nous pensons à nos collaborateurs qui sont salis par ces accusations. A nos actionnaires qui nous ont fait confiance, et à nos clients passés et présents. Il n’y a qu’eux qui motivent mon besoin de vérité. C’est pour eux et pour laver ces calomnies que j’ai décidé de porter plainte contre les responsables de la publication de cet article.  »
Guy Alves poursuit: « Aujourd’hui, notre clientèle se situe majoritairement dans le secteur privé, et notamment sportif. De telles manoeuvres politiques, si elles étaient démontrées, n’ont pas de sens pour eux. Ce qu’ils veulent savoir avant tout, c’est s’ils ont fait appel pour leur communication à des professionnels digne de confiance. Nous allons nous battre jusqu’au bout pour leur apporter la preuve de notre bonne foi. Et leur soutien renouvelé est un précieux réconfort. »
Et Bastien Millot d’ajouter: « J’ai la conscience parfaitement tranquille, j’assume mes fidélités en toutes circonstances.
En revanche, je dis stop au poison de la rumeur, de la calomnie, à cette sorte de « délit de sale gueule » qui fait juger un individu non sur ce qu’il fait mais sur des caricatures. Et aboutit à des lynchages médiatiques odieux »

Trackbacks/Pingbacks

  1. Ecoutes Sarkozy: Jean-François Copé demande la démission de Christiane Taubira, qu’il accuse d’avoir « menti » - France | Actu politique - 12 mars 2014

    […] Jean-François Copé a demandé la démission de Christiane Taubira qui, selon lui, a « menti » dans l’affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy . […]

  2. Affaire Copé : son camp est serein et affirme n’avoir rien à cacher - France | Actu politique - 13 mars 2014

    […] l’ouverture d’une enquête préliminaire sur les finances de l’UMP pendant la campagne présidentielle de 2012, le parti affiche aujourd’hui sa […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins