Elysée 2012, France

Pétition d’artistes en faveur de Nicolas Sarkozy

Publié le 04 mai 2012 à 21:24 - 2 Commentaires

A quelques heures de la fin de la campagne, le site de Nicolas Sarkozy vient de publier une pétition d’artistes et d’intellectuels en faveur de Nicolas Sarkozy:

« La honte de la Ve République » : c’est ainsi que l’hebdomadaire Marianne n’hésite pas à qualifier Nicolas Sarkozy, tandis qu’il y a quelques jours l’Humanité comparait ce dernier au Maréchal Pétain.

Depuis plusieurs mois, de tels procédés sont monnaie courante.

Au point de faire système et de devenir le discours officiel de ceux qui, dès qu’il s’agit de Nicolas Sarkozy, ne reculent devant aucune outrance.

Avec de tels propos, on sort de l’affrontement démocratique pour désigner à la vindicte, non plus un adversaire politique à défaire, mais un ennemi – à abattre. Chose peu banale, il se trouve que cet ennemi n’est autre que le Président de la République.

L’homme qu’une majorité de Français a élu il y a cinq ans pour conduire les destinées du pays.

L’homme qui a été choisi par nos compatriotes comme l’un des deux protagonistes du second tour de l’élection présidentielle dimanche prochain. On ne saurait chercher d’excuse à un tel déni de démocratie. Même le comportement parfois impétueux de Nicolas Sarkozy ne peut servir de circonstance atténuante. Au contraire, pour notre part, nous voyons dans ce qui insupporte une certaine classe médiatique la principale raison de défendre l’actuel Président de la République.

La volonté de diviser qu’on lui prête est en réalité commandée par le refus d’un immobilisme dont la France, dans les circonstances actuelles, ne se remettrait pas. Sa façon de bousculer les habitudes est dictée par l’urgence même de la situation que le pays doit affronter.

Et quant à son inculture prétendue, elle dissimule une grande curiosité pour tout ce qui a trait à la création et au patrimoine.

Surtout, elle ne l’a pas empêché, au beau milieu d’une crise budgétaire sans équivalent depuis les années 30, d’être le seul dirigeant occidental à accroître de plus d’un cinquième les moyens du ministère de la Culture.

La France a besoin de rassemblement et non de division. Elle est en demande de justice. Qui pourrait dire le contraire ? Mais si l’on veut le rassemblement, si l’on veut la justice, il faut commencer par dire la vérité.

La vérité sur l’état de nos comptes publics.

La vérité sur l’immigration.

La vérité sur la situation du monde et l’avenir de l’Europe.

La vérité sur la nécessaire poursuite des réformes, si nous voulons sauver l’essentiel de ce qui nous fonde comme nation.

Cette vérité, aujourd’hui, dérange : c’est la cause profonde de l’antisarkozysme.

Mais cette vérité est aussi incontournable : c’est la raison pour laquelle nous appelons dimanche prochain à voter Nicolas Sarkozy.

Antoine ARJAKOVSKI, historien

Charles AZNAVOUR, auteur-compositeur-interprète

David BELUGOU, décorateur de théâtre

Gérard DEPARDIEU, acteur

Bernard FIXOT, éditeur

Stéphane FREISS, comédien réalisateur

Valérie-Anne GISCARD D’ESTAING, éditeur

Thomas LANGMANN, producteur

Claude LELOUCH, réalisateur

Emmanuel LE ROY LADURIE, historien, membre de l’Institut

Michel MAFFESOLI, sociologue

Jean d’ORMESSON, écrivain, membre de l’académie française,

Jean-Robert PITTE, membre de l’Institut J

ean-Paul SCARPITTA, metteur en scène

Jean-Luc SEIGLE, romancier

Malika SOREL, essayiste

Denis TILLINAC, écrivain

Alain TERZIAN, producteur

Réactions

2 commentaires

  1. anne boutel dit :

    la honte!! mais quelle horreur quand on pense à ce que ces journaux de gauche osent écrire alors que la moindre attaque des gens de droite est forcément fasciste voire hitlérienne!!! Ils n’ont pas encore oser le dire… réagissons nous ne pouvons pas admettre d’être gouvernés par des gens pareils

    • penzer dit :

      En même temps Gérard Longuet a mis fin au suspens ce matin: « Nous au FN »!!
      Franchement vous avez la mémoire courte; en 2007 quasiment toute la presse roulait pour N Sarkozy!! Après 15 ans de droite en France, si vous trouvez que tout va pour le mieux alors oui revotez pour le sortant!!


Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Stupeur et tremblements à l’annonce du nouveau gouvernement – L’édito de Christophe Barbier
    Le vent frais espéré ne soufflera pas sur le nouveau gouvernement de Manuel Valls. Deux nouveaux entrants ,François Rebsamen (Travail, Emploi et Diaologue social) et Ségolène Royal (Écologie et Transports), ce n’est pas suffisant. L’édito de Christophe Barbier.
Lire la suite
  • Explosion démographique : nous serons 11 milliards en 2100 ! (1)
  • Enregistrements de Sarkozy: l’avocat de Buisson prétend que ce sont des enregistrements de travail
  • Affaire Hollande-Gayet : L’édito de Christophe Barbier
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins