France, News

Le Medef dénonce « un harcèlement fiscal » concernant le Pacte de Responsabilité. Rebsamen leur a répondu en leur reprochant de geindre et pleurnicher.

Publié le 04 juin 2014 à 12:45 - 3 Commentaires

logo-medef-complet(2)

 

Le numéro deux du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, a publié ce matin une tribune dans Le Figaro où il évoque que le Medef pourrait sortir du Pacte de Responsabilité.

Geoffroy Roux de Bézieux estime que la baisse de la fiscalité des entreprises « est une supercherie » car les chefs d’entreprises ne paieront pas moins d’impôts en 2015. Cependant, les chefs d’entreprises ne verront aucune différence sur leur feuille d’impôt en 2015 : « Il y aura bien une baisse de 1 milliard de la C3S [il s’agit de l’impôt sur le chiffre d’affaires], mais l’essentiel des 6 milliards de suppression ne devrait avoir lieu qu’en 2017, année de l’élection. »

Il détaille, par la suite, tous les impôts supplémentaires qui auront lieu en 2015 : « Il faudra s’acquitter dès l’année prochaine de la taxe carbone, dont on ne connaît pas les détails mais qui atteindra plusieurs centaines de millions pour les entreprises. Et aussi de l’écotaxe, remaniée par le Parlement, qui rapportera 1 milliard. Sans oublier la surtaxe sur l’impôt sur les sociétés, prolongée d’un an, soit plus de 2,5 milliards. S’ajoute à ce cocktail toxique un risque très fort sur la fiscalité locale. »

Il finit par menacer le gouvernement : « Il ne faudrait pas qu’à force de réduire le pacte de responsabilité le gouvernement nous pousse à en sortir ».

 

François Rebsamen, le Ministre du Travail, lui a répondu ce matin sur RTL : « Ce n’est pas acceptable d’entendre des remises en cause comme cela. C’est incroyable alors même que le gouvernement fait un effort sans précédent, de près de 41 milliards d’euros envers les entreprises, d’entendre, je vais reprendre la formule de Laurent Berger de la CFDT, sans arrêt les entreprises se plaindre, geindre et pleurnicher. »

Il a également rappelé l’engagement du Medef dans le Pacte de Responsabilité : « Le Medef doit les tenir. Ils ne peuvent pas renier leur signature du jour au lendemain. Un peu de continuité. ».

Trackbacks/Pingbacks

  1. La Loi des finances étudiée au Conseil des ministres - France | Actu politique - 11 juin 2014

    […] d’entamer de réelles économies. Notamment 4 milliards d’euros qui pourraient financer le déficit public et 1 milliards pour permettre de diminuer les impôts de 3,2 millions de foyers comme l’avait […]

  2. Les ménages ont moins consommé au cours des trois dernier mois selon l’INSEE - Economie | Actu politique - 27 juin 2014

    […] un gain de pouvoir d’achat estimé à 01,3%, les ménages français ont moins consommé au deuxième trimestre de l’année. Selon l’INSEE, ils ont plus […]

  3. Laurent Berger (CFDT) dénonce une « provocation » de Pierre Gattaz - France | Actu politique - 5 novembre 2014

    […] Laurent Berger réagit aux déclarations de Pierre Gattaz. Le président du Medef souhaitait jeudi 30 octobre la mise en place d’un licenciement sans motif. […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins