France, Les affaires, News

SNCF et mairie de Paris : racistes et auteurs de discriminations ?

Publié le 04 juillet 2012 à 10:47 - 1 commentaire

A l’initiative de la Ville de Paris elle-même, deux chercheurs de l’Institut National d’Etudes Démographiques ont mené des recherches portant sur « l’égalité professionnelle et la perception des discriminations »  dont la population est constituée d’agents de la mairie de Paris. Les conclusions font apparaître que les agents d’origine immigrée ou venus d’outre-mer « (…) connaissent des carrières moins régulières que la moyenne ». La raison ? Ces agents seraient moins diplômés. La mairie de Paris a donc décidé de pallier à cette inégalité par un « renforcement » contre les discriminations.  Un observatoire chargé de veiller à  ce problème existe pourtant déjà depuis plusieurs années… « Ce comité ne sert à rien. Il fait office d’éponge pour essuyer vite-fait toutes traces de plaintes émanant des fonctionnaifres. Les syndicats en ont conscience , certains ont dénoncé les manoeuvres de la mairie de Paris » témoigne un employé.  

 

La SNCF quant à elle  n’est pas en reste.  Excédés par l’inertie des dirigeants, des agents de la SNCF issus de l’immigration, Français ou étrangers, se sont constitués en mars en collectif « Droit à la différence » en réaction au racisme quotidien. Victimes et témoins s’allient pour obtenir gain de cause :  » Pour que l’entreprise, qui est au courant puisqu’on l’alerte, agisse enfin « , explique Alain Ngamukol, agent de la police ferroviaire, qui a obtenu la condamnation de son entreprise pour harcèlement moral.  Outre des injures verbales, certains agents sont également victimes de racisme via courriels professionnels ou  fax. « Bougnoule, sale arabe ».

 

 

Côté mairie, un agent de catégorie C postulant à la mairie du 20 ème arrondissement de Paris (parti  socialiste) a fait part de sa consternation face aux questions posées par le directeurau cours de l’entretien d’embauche  (origine, pratique ou  non du ramadan, etc.). Le directeur avait alors demandé à son adjoint d’énumerer les origines des autres agents au sein de la mairie avant de conclure « C’est bien connu que les arabes ne s’entendent pas entre eux ! ». L’agent a enregistré l’intégralité de l’entretien, puis filmé d’autres propos de cet accabit.  Le même directeur aurait refusé plusieurs candidatures au pretexte qu’une femme  »d’origine arabe » risquait de déstabiliser l’équilibre de l’équipe et selon plusieurs témoins, ce même directeur avait pour souhait de « blanchir » la mairie du 20 ème arrondissement, en référence à  la couleur de peau des fonctionnaires en place. En 2010, ce directeur et son adjoint avait refusé de titulariser un agent en raison de « son fort accent ». Le syndicat CGT avait aussitôt saisi la HALDE. Une enquête – mettant directement en cause le directeur de la mairie du 20 ème arrondissement et son adjoint – est en cours d’instruction suite à la plainte d’un agent.

Réactions

1 commentaries

  1. La gaule dit :

    Les pires c’est les gars de gauches, c’est bien connu, y a pas plus raciste et méprisant. On maintient les immigrés et enfants d’immigrés dans l’ignorance au cas où il se risqueraient à demander un poste à responsabilité avec des avantages.


Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Stupeur et tremblements à l’annonce du nouveau gouvernement – L’édito de Christophe Barbier
    Le vent frais espéré ne soufflera pas sur le nouveau gouvernement de Manuel Valls. Deux nouveaux entrants ,François Rebsamen (Travail, Emploi et Diaologue social) et Ségolène Royal (Écologie et Transports), ce n’est pas suffisant. L’édito de Christophe Barbier.
Lire la suite
  • Explosion démographique : nous serons 11 milliards en 2100 ! (1)
  • Enregistrements de Sarkozy: l’avocat de Buisson prétend que ce sont des enregistrements de travail
  • Affaire Hollande-Gayet : L’édito de Christophe Barbier
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins