France

Hollande en Corse

Publié le 04 octobre 2013 à 18:20 - 0 commentaire

francois-hollande-a-ete-elu-ce-dimanche-president_756574_460x306_0François Hollande est en Corse pour y célébrer l’anniversaire de sa Libération le 4 octobre 1943. Dans une interview à Corse Matin, il en profite pour rassurer les habitants contre les réseaux criminels.

 

Peu après son arrivée en Corse, le chef de l’État s’est rendu à la citadelle d’Ajaccio pour visiter la  cellule où s’était suicidé le 19 mars 1943,  un héros de la Résistance, Fred Scamaroni, afin de ne pas parler à ses tortionnaires italiens. Il s’est également rendu sur le plateau de Ciniccia, haut lieu de la Résistance, à proximité du village de Levie, avant de rejoindre Bastia pour tenir un discours sur la Libération de l’île, proclamée officiellement le 4 octobre 1943.

 

L’insécurité est l’autre grand thème de cette visite. Avec 17 assassinats depuis janvier, le rythme des homicides n’a pas diminué, en dépit des mesures de lutte annoncées il y a presque un an par les ministres de l’Intérieur Manuel Valls et de la Justice Christine Taubira. François Hollande le déplore lui-même dans les colonnes de Corse Matin. Il estime malgré tout que le gouvernement, «mobilisé», a marqué des points avec le triplement attendu en 2013, par rapport à l’année précédente, des saisies d’avoirs criminels. «Les renforts nécessaires ont été affectés» à l’île, ajoute le président de la République, évoquant «58 policiers et gendarmes supplémentaires en un an».

 

Reste toutefois à convaincre une population lasse d’annonces non suivies d’effet

 

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins