France, News, sondage

Sondage TNS Sofres pour le Figaro : Hollande chute, Marine Le Pen s’envole

Publié le 04 octobre 2013 à 09:01 - 0 commentaire

photo francois hollande 14 juillet

 

Selon le dernier sondage TNS Sofres pour le Figaro, Marine Le Pen serait troisième ex-aequo dans le classement des personnalités politiques plébiscitées par les français, juste derrière François Fillon, Alain Juppé et Christine Lagarde. Une progression qui n’est pas étrangère au sentiment d’insécurité de plus en plus fort exprimé par les français et à l’écho que trouve donc le programme du Front National dans l’actualité des dernières semaines (loi Taubira, polémiques sur les Roms, faits divers à Marseille et dans le sud de la France…).

Si sa progression reste majoritairement ancrée à droite (7 points chez les sympathisants de l’UMP contre 1 point du côté du PS), il n’en reste pas moins que la chef frontiste est une des seules, avec Jean Pierre Raffarin et Bruno Le Maire, a voir sa cote de popularité augmenter dans l’opinion publique.

 

Une progression d’autant plus marquante qu’elle renvoie directement à la dégringolade de plusieurs grands noms de la majorité (-4 pour Ségolène Royale et Martine Aubry) et membres du gouvernement (- 5 pour Cécile Duflot). Les chutes les plus spectaculaires restent cependant celles du Président de la République et du Premier Ministre,  dont les cotes de popularités n’ont jamais été aussi basses après 17 mois d’exercice. Perdant 4 points à la rentrée, seuls 23% des français se disent satisfaits du chef de l’Etat, 74 % affirmant même ne pas lui faire confiance. Quant à Jean-Marc Ayrault, 24 % des Français interrogés ne font pas confiance au Premier ministre et près de 70%  disent ne pas lui faire confiance du tout.

 

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins