France, News, UMP

Brice Hortefeux réclame le retour urgent de Nicolas Sarkozy

Publié le 05 juin 2014 à 11:49 - 0 commentaire

7763632735_brice-hortefeux-etait-l-invite-de-rtl-ce-jeudi-8-aout

Depuis la démission de Jean-François Copé et la mise en place du triumvirat Fillon-Juppé-Raffarin, les sarkozystes ont décidé d’accélérer le retour de l’ancien Président de la République. 

En début de semaine, certains, tels que Nadine Morano, dénonçait l’illégitimité du triumvirat voté au dernier bureau politique et qui prendra fonction le 15 juin prochain. Brice Hortefeux avait ensuite annoncé, hier, que le retour de Nicolas Sarkozy était devenu une « nécessité » pour le parti. Tout d’abord, parce qu’il estime que seul l’ancien président pourra faire reculer les scores du Front National et faire sortir la France de la crise, définitivement. « Je souhaite donc qu’ils soit candidat à la présidence de l’UMP à l’automne ». Il n’est d’ailleurs pas le seul à le penser. Derrière lui, Roger Karoutchi pense qu’il « doit être plus rapide ». Quant à Christian Etrosi, la démission de Copé, l’affaire Bygmalion et les différentes guerres de clans qui se profilent devraient le pousser à agir. « C’est une opportunité à saisir ».

Une stratégie qu’il faut mettre en place rapidement

Selon Brice Hortefeux, le retour de Sarkozy doit néanmoins être préparer pour parer toute difficulté éventuelle. Dans un premier temps, il s’agit d’asseoir son pouvoir d’unificateur de l’UMP et donc, l’installer au poste de président du parti. Une tâche ardue puisque certains sondages révèlent que Nicolas Sarkozy ne bénéficie plus de la même ferveur chez les militants. Cependant, le but ultime de Sarkozy est de revenir à l’Elysée, et ce, malgré ses déclarations, en 2012, où il affirmait qu’il quitterait la politique en cas de défaite. Brice Hortefeux compte donc mettre des bâtons dans les roues de Juppé qui souhaiterait instaurer une nouvelle règle à l’UMP: l’interdiction pour le président du parti de se présenter aux présidentielles. La première réaction du soldat sarkozyste a été de contester la légitimité du triumvirat intérimaire à prendre des décisions qui pourraient affecter le fonctionnement de l’UMP. Et surtout « pourquoi celui qui aurait la responsabilité de notre famille n’aurait pas le droit de nous conduire à la présidentielle »?

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins