France, News, UMP

Le retour de Sarkozy, une « nécessité » selon Hortefeux

Publié le 05 juin 2014 à 11:37 - 1 commentaire

Son retour se fait de plus en plus pressant pour sa famille politique. Brice Hortefeux et Nadine Morano, invités respectifs de BFMTV et I-Télé, ont tous deux signifié leur envie de voir Nicolas Sarkozy revenir sur  la scène politique.

Cela devient « une néccessité » pour Brice Hortefeux. Depuis l’éclatement de l’affaire Bygmalion, le clan UMP ne cesse de réclamer le retour de son leader charismatique. Tous les cadres proches de l’ex-chef de l’Etat sont unanimes, Nicolas Sarkozy est l’homme qui saura remettre le parti sur les rails. Pour Brice Hortefeux, la situation est intenable. »On a besoin d’un chef, on a besoin d’un projet, on a besoin d’un cap. On a besoin d’une opposition unie »,  a-t-il invoqué.

Mais l’ancien ministre de l’Intérieur sait  que Nicolas Sarkozy aime se faire désirer.Ce dernier apparaît souvent lorsqu’on s’y attend le moins. »Je ne sais pas quelle sera sa décision, j’ai indiqué ce que j’espérais, mais sa décision, je ne la connais pas. Il s’exprimera quand il aura à le faire », a expliqué Brice Hortefeux, jeudi matin sur BFMTV-RMC.

Pour Nadine Morano, ce retour est même une obligation. « Je pense qu’il n’a pas le choix. Il doit revenir. », a-t-elle déclaré face à Christophe Barbier ce matin. « Avec Nicolas Sarkozy, nous rebâtirons une famille solide et forte », estime-t-elle.

Retour dans quelles conditions?

Quid de la date de la réapparition de l’homme providentiel. L’été semble être la période la plus propice pour marquer la fin de sa retraite politique. Pour Nadine Morano, une intervention de Nicolas Sarkozy avant le 30 juin « ne fait aucun doute ». Même souhait pour le président des Amis de Nicolas Sarkozy qui réclame une clarification de la décision de Nicolas Sarkozy avant le dépôt des candidatures pour la présidence de l’UMP.

Puis vient la question du processus. L’ancien locataire de l’Elysée doit-il se présenter aux primaires? Non selon Brice Hortefeux. »Je considère qu’une primaire peut être utile quand il y a une grande incertitude, quand il n’y a pas de candidat qui se détache. La primaire ne se pose pas quand il y a une certitude« , a tranché le fidèle lieutenant de Nicolas Sarkozy.

Reviendra,  reviendra pas? Telle est la question. Celui qui a le dernier mot, l’intéressé lui-même reste pour le moment silencieux, tandis que tous ses proches préparent lentement mais sûrement le chemin de son retour.

 

 

 

 

Trackbacks/Pingbacks

  1. Pour Florian Philipot, Nicolas Sarkozy est un « candidat facile » - France | Actu politique - 6 juin 2014

    […] a ainsi réagi aux divers réactions des cadres de l’opposition, à l’instar de Brice Hortefeux qui voit le retour  de Nicolas Sarkozy comme « une […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins