France, News

Syrie : pour l’UMP, c’est « non »

Publié le 05 septembre 2013 à 13:13 - 0 commentaire

Christian JacobLe président du groupe parlementaire UMP, Christian Jacob, a exprimé mercredi lors du débat un « triple refus » à une attaque contre la Syrie, notamment si elle est hors du cadre de l’ONU. S’il a condamné l' »acte barbare, sauvage et inhumain » de l’usage des armes chimiques près de Damas le 21 août, M. Jacob a critiqué « une impasse diplomatique et militaire » du gouvernement et du président.

« La France peut-elle sérieusement, sans aucun allié européen, se lancer tête baissée dans une aventure de la sorte ? Nous ne le pensons pas », a lancé le président du groupe UMP, évoquant plus tard une France « isolée comme elle ne l’a jamais été, spectatrice de ce qui se passera le 9 septembre à Washington », alors qu’elle devrait être « alliée » mais non « alignée » sur les Etats-Unis. Martelant que « le président de la République n’a pas reçu mandat de s’affranchir du cadre des Nations unies », ce chiraquien a prévenu que « si, d’aventure il venait à prendre cette lourde responsabilité, les députés de l’UMP ne le soutiendraient pas ». « François Hollande a convoqué le Parlement avant d’avoir pris quelque décision que ce soit. Qu’il ne s’étonne pas de se voir réclamer un vote. Avec cette convocation à contre-temps, il a pris le risque d’affaiblir la fonction présidentielle qui ne s’accommode pas d’indécision, d’atermoiement et de suivisme. Il a pris le risque d’affaiblir également l’Assemblée car les Français ne comprennent pas que leurs députés ne donnent pas le feu vert ou rouge à cette intervention », a estimé M. Jacob.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins