France, News

5 adjoints de Bertrand Delanoë vivent dans des logements sociaux

Publié le 05 décembre 2013 à 13:28 - 0 commentaire

Paris

 

Après la révélation de l’élu UMP qui occupe un logement social depuis 2005, Mediapart affirme aujourd’hui que 5 adjoints du maire de Paris vivent également dans des logements sociaux.

 

Jean Vuillermoz, l’adjoint aux sports, paie 300 euros par mois pour un appartement de 53m² dans le 19ème arrondissement. Son appartement se louerait entre 1 100 et 1 200 euros par mois, dans le privé.

Claudine Bouygues, qui est l’adjointe aux droits de l’homme, vit dans un appartement de 56m² dans le 18ème arrondissement pour lequel elle paie moins de 700 euros par mois.

Didier Guillot, le responsable de la vie étudiante, habite depuis 2000 dans un appartement de 113m² dans le 18ème arrondissement pour 1 900 euros par mois (parking inclus). Ce bien se louerait aux alentours de 3 000 euros par mois dans le privé. Ce dernier a déclaré : « Je me suis interrogé. J’en ai parlé avec les personnes au-dessus de moi à la mairie. Personne ne m’a demandé de partir ».

Pierre Mansat, chargé de « Paris-Métropole », occupe pour 1 100 euros un appartement de 75m² dans le 12ème arrondissement.

Pour finir, Catherine Vieu-Charier, qui est chargée de la mémoire et du monde combattant, habite toujours dans son appartement de fonction de directrice d’une école maternelle du 20ème arrondissement, même si elle n’occupe plus ce poste depuis 2002. Elle ne paie que les charges de ce logement qui s’élève à 300 euros par mois.

 

Le site précise que ces adjoints sont entrés dans ces logements avant l’élection de Bertrand Delanoë en 2001.

De plus, certains d’entres eux bénéficient d’un revenu supplémentaire : 2 800 euros par mois pour Jean Vuillermoz (retraite de la RATP), 1 300 euros par mois pour Didier Guillot (chargé de communication de l’Université Paris 13)

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins