France, News

Jean-Marc Ayrault est en Chine pour vanter le « made in France »

Publié le 05 décembre 2013 à 16:10 - 1 commentaire

Le Premier Ministre part 5 jours en Chine où il fera étape à Pékin, Wuhan,Taishan et Canton afin de « voir la Chine tirer son partenariat avec la France vers le haut ».

Alors que François Hollande avait fait une courte visite de 2 jours en avril dernier et avait suscité des commentaires acides sur les réseaux sociaux chinois, Jean-Marc Ayrault souhaite jouer la carte de la séduction. Le Premier Ministre, qui rencontrera vendredi le président Xi Jinping et le premier ministre Li Keqiang, veut renforcer les liens entre les 2 pays, et notamment dans les secteurs de la santé, de l’agroalimentaire, des services financiers et du numérique.

 

Jean-Marc Ayrault prononcera également un discours afin de promouvoir la filière nucléaire française et de fêter les 30 ans de coopération sino-française.

 

Cette visite sera aussi l’occasion de préparer le voyage en France du Président chinois en 2014 à l’occasion du 50ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

 

Jean-Marc Ayrault est accompagné de 5 ministres pour ce voyage : Arnaud Montebourg (Ministre du Redressement Productif), Philippe Martin (Ministre de l’Écologie) et Guillaume Garot (Ministre de l’Agro-alimentaire).

Par ailleurs, Martine Aubry est également présente puisqu’elle est la représentante spéciale du ministre des Affaires étrangères pour le partenariat avec la Chine.

Trackbacks/Pingbacks

  1. L’autorité de Jean-Marc Ayrault mise à mal - France | Actu politique - 16 décembre 2013

    […] sa visite officielle en Chine, le Premier Ministre a vu à nouveau son autorité remise en […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins