France, News

La « quenelle » de Dieudonné profite à Marine Le Pen et au compte en banque de l’humoriste

Publié le 06 janvier 2014 à 10:50 - 0 commentaire

Hamon

 

 

Benoît Hamon, le ministre délégué à la Consommation, a déclaré dans l’émission « Tous politiques » (France Inter/France 24/Le Parisien)que la « quenelle » de Dieudonné profite à Marine Le Pen et au compte en banque de l’humoriste.

« Je le dis à tous ceux qui ont ri, ou peuvent rire encore: ce geste qu’il a popularisé, il n’y a plus d’ambiguïté sur ce qu’il est, c’est un geste aujourd’hui ouvertement antisémite et à partir de là il tombe sous le coup de la loi », a-t-il déclaré à propos de la « quenelle ».

Pour Benoît Hamon, il y a deux « gagnants » dans l’affaire de la « quenelle »: la présidente du Front national « Marine Le Pen et le compte en banque de Dieudonné, c’est tout ».

« A quoi on a affaire? A un businessman qui fait des millions grâce à ça (…) et qui s’est fait l’entrepreneur d’un message de haine », a encore estimé le ministre. Selon lui, les spectacles de Dieudonné « ne sont plus des spectacles » ni de « l’humour » en raison d’une « atteinte manifeste à la dignité humaine ».

Et d’ajouter : « On peut rire des juifs, des musulmans, des catholiques, de ceux qui croient en rien, mais là ce n’est plus cela, ce n’est plus du spectacle », a poursuivi M. Hamon, disant ne « plus rire » devant les numéros de l’humoriste. « Il n’est pas la victime de la justice, il n’est pas victime d’un prétendu complot (…), il a affaire à la loi et à la République », a-t-il insisté.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins