News, sondage

La popularité de François Hollande chute encore et encore

Publié le 06 novembre 2013 à 10:29 - 1 commentaire

Portrait-officiel-Francois-Hollande1

Selon un sondage de l’Ifop, la cote du président est à son « plus bas niveau ». Seuls 25% des sondés approuvent l’action du chef de l’Etat.

Selon un sondage Ifop pour Paris Match, publié mardi 5 novembre, 75% des Français n’approuvent pas l’action du chef de l’Etat et 69% désapprouvent celle du Premier ministre. Pour François Hollande, cela représente une augmentation de 6 points par rapport à octobre.

D’après l’Ifop, « la popularité du président de la République est au plus bas niveau jamais mesuré ». Ainsi, seulement 25% (-5 points) de sondés approuvent l’action de François Hollande. Si le soutien des sympathisants socialistes au président reste majoritaire (63%), il enregistre toutefois une forte baisse de 12 points. Même recul chez les sympathisants du Front de gauche, qui approuvent à 35% (-14) le président. Les proches d’EELV l’approuvent, quant à eux, à 39% (-10).

L’évolution est identique pour Jean-Marc Ayrault. Seuls 30% (-3 points) approuvent l’action du Premier ministre. Il s’agit là du « plus bas niveau enregistré depuis le début du quinquennat » par Jean-Marc Ayrault.

Le sondage a été réalisé par téléphone du 31 octobre au 2 novembre, auprès d’un échantillon de 1 009 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Hollande lance les commémorations de la Grande Guerre et invite 72 pays au défilé du 14 juillet - France | Actu politique - 8 novembre 2013

    […] François Hollande a lancé hier les commémorations du centenaire de la Grande Guerre de 1914-1918. […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins