France, News

Bartolone dans la « short-list » des « Premiers ministrables »?

Publié le 07 février 2014 à 14:41 - 1 commentaire

Claude Bartolone

Claude Bartolone à l aplace de Jean-Marc Ayrault? Le président de l’Assemblée nationale, interrogé par le Figaro.fr, a affirmé qu’il faisait partie de la « short-list » des prétendants au poste de Premier ministre.

 Souhaiterait t’il aller à Matignon ?  Le député de Seine-Saint-Denis a répondu: « Je prends votre question comme un compliment. Si je fais partie de la ‘short list’, c’est que j’ai réussi comme président de l’Assemblée nationale à rendre cette maison plus transparente, plus active, plus présente, à concilier loyauté à ma famille politique et respect de l’opposition ».

Point trop n’en faut.  Claude Bartolone a assuré ne pas être en « campagne » pour être désigné Premier ministre, car « c’est le seul choix du président de la République ».

 

Réactions

1 commentaries

  1. Maurice dit :

    « Claude Bartolone a assuré ne pas être en « campagne » pour être désigné Premier ministre »
    Barto nous prendrait-il pour des neuneus ?
    Quel politique n’aspire pas à avoir un poste plus important que celui qu’il occupe ? !
    S’il n’est pas en « campagne », qu’est-ce que cela sera lorsqu’il le sera, nous le verrons et entendrons matin, midi et soir ? Peut-être même la nuit dans notre sommeil s’il le peut !
    Tous ceux qui l’on entendu et vu (surtout vu, les yeux exorbités par la passion) parler de politique savent que c’est un tueur !
    Demandez à Guigou ce qu’elle en pense, elle qui a du lui laisser son siège de député lorsqu’il a désiré être élu à là où elle l’était. Et tout ça pour avoir la maire de Romainville comme suppléante ! (elle n’est pas mieux que Barto question ambition)


Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins