France

Nicolas Sarkozy arrête la politique

Publié le 07 mai 2012 à 19:10 - 0 commentaire

Nicolas Sarkozy a réuni lundi des ténors de l’UMP et déclaré:  « Je quitte l’opérationnel, une autre vie commence », a lancé Nicolas Sarkozy à ses collaborateurs, précisant qu’il prendrait des vacances. Et le chef de l’Etat d’ajouter devant les poids lourds de l’UMP: « Bien sûr, cela aurait été mieux de gagner, mais voyez comment ont perdu tous les sortants. Notre échec n’a pas été une humiliation, ce que prédisaient pourtant toute la presse et les sondeurs, dimanche compris », a déploré le président sortant. Autre message destiné à sa famille politique : « Ne vous divisez pas : des petits chefs, des petites équipes, ça tire tout le monde vers le bas ».

Selon Le Parisien« certains le voient s’engager dans le sport, un domaine qu’il adore, ou réactiver son cabinet d’avocats »« Il fera des conférences à la Tony Blair », pronostique son conseiller officieux, l’homme d’affaires Alain Minc, dans les colonnes du quotidien. « J’espère vivre un peu normalement. J’ai perdu les élections mais les journalistes continuent de m’empêcher de faire une pause. Impossible de déjeuner au restaurant en famille. Je suis épié… J’espère qu’on me laissera un peu tranquille », a-t-il confié à ses collaborateurs, rapporte Le Figaro.

Carla Bruni-Sarkozy se réjouirait de ce retour à une vie normale. « On va vivre comme tout le monde maintenant », aurait confié la première dame selon Le Figaro.

 


 

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bayrou : « Je suis en désaccord avec la nouvelle carte des régions »
  Invité de France Info ce matin, le président de MODEM a estimé que cette nouvelle carte des régions était « totalement absurde. » «Je suis absolument en désaccord et je trouve que tout cela est absurde. On a l’impression que la loi de l’absurde est celle qui préside à la définition de cette carte des régions. […]
Lire la suite
  • L’heure de vérité pour Sarkozy à l’automne
  • Journée de manifestations avant la Conférence sociale
  • Elisabeth Guigou s’en prend aux contrats de génération, à la taxe à 75% décidées par Hollande
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins