France, L'édito, News

Pierre Gattaz s’adresse à Parisot et exige une « obligation de réserve »

Publié le 07 mai 2014 à 13:36 - 1 commentaire

Pierre Gattaz

Pierre Gattaz a signifié à Laurence Parisot dans une lettre daté du 5 mai, son « obligation de réserve » quant à ses interventions médiatiques.

Laurence Parisot dérangerait-elle son successeur Pierre Gattaz?  Une chose est sûre: l’ambiance n’est pas au beau fixe entre les deux dirigeants du patronat français. D’après une lettre dont s’est procuré le Monde, Pierre Gattaz a demandé à l’ancienne patronne du MEDEF de cesser ces critiques publiques.  Il n’apprécierait pas les interventions intempestives de Laurence Parisot sur sa politique et lui fait savoir. « J’ai été choqué (…) de certaines de vos prises de positions récentes sur des sujets que je portais au titre de notre institution« , a-t-il écrit dans ce courrier signé de sa main.

L’actuel président du syndicat patronal a exhorté son prédécesseur à son « obligation de réserve ». »Votre statut d’ancienne présidente du Medef et de présidente d’honneur vous impose, plus qu’à quiconque et comme à vos prédécesseurs, une obligation de réserve dans votre commentaire de l’action de notre institution », estime Pierre Gattaz, avant de conclure qu’il est « toujours disposé à écouter [ses] remarques et conseils sur tous nos sujets, mais qu’il nous semblerait préférable que ces remarques se formulent en bilatéral plutôt que sur les ondes. ». En effet, Laurence Parisot n’avait pas manqué de critiquer implicitement le patron du Medef  sur Twitter en parlant de « logique esclavagiste » de ceux qui proposent un « salaire en dessous du Smic« . Invitée sur le plateau de l’émission du Grand Journal, elle a indiqué ne pas être au courant de cette lettre. Elle a affirmé toutefois qu’elle « conserverait la liberté de s’exprimer comme bon lui semble ».

Une guerre intestine

D’après le Figaro, cette guerre entre Laurence Parisot et Pierre Gattaz n’est pas récente. Le désamour remonte à l’année 2010, lors d’une première candidature de ce dernier à l’élection du président du Medef. Mais Pierre Gattaz se rétracte. Madame Parisot est alors seule en lice pour briguer le mandat. Trois ans plus tard, le président du directoire de l’entreprise Radiall retente sa chance. Il sera élu face à  la présidente sortante. Si les conflits entre les deux personnages ne date pas d’hier, elle constitue une première dans l’histoire du syndicat patronal.

 

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le Medef dénonce « un harcèlement fiscal » concernant le Pacte de Responsabilité. Rebsamen leur a répondu en leur reprochant de geindre et pleurnicher. - France | Actu politique - 4 juin 2014

    […] numéro deux du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, a publié ce matin une tribune dans Le Figaro où il évoque que le […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins