France, News

Villiers le Bel: un déplacement sans sifflets pour Hollande

Publié le 07 mai 2014 à 11:27 - 0 commentaire

 

hollande

 

 

François Hollande a consacré son anniversaire, de ses deux ans de présidence, à aller et parler aux Français.

Hier fut une journée chargée pour le Président de la République. Après une interview sur BFMTV  le matin, François Hollande s’est rendu à Villiers-le-Bel, pour une visite d’un centre d’apprentissage. Toute la matinée, il a échangé avec une  quarantaine de jeunes. Il s’agissait d’un déplacement sous tension, car, Villiers-le-Bel a été  le théâtre des émeutes en 2007 et la ville a connu un  fort taux d’abstention lors des municipales. De plus, les sifflets de Carmaux sont encore présents dans les esprits.

Décidé à renouer avec les Français, le chef de l’Etat s’est offert un bain de foule improvisé. Contrairement à Carmaux, il a  reçu un accueil favorable. « Bon, les amis de Villiers-le-Bel, ça va bien ?« , a entamé le président avec le sourire. « Moi, je vous félicite ! Il y a des gens qui veulent vous mettre des peaux de bananes sous les pieds, ne soyez pas découragé », lui intime un vieux monsieur. « Non jamais ! Je vous remercie », a répondu François Hollande. Mais cette ambiance n’a pas empêché certaines critiques des habitants. C’est notamment le cas d’Elsa interrogée par l’AFP , une ancienne habitante de Villiers-le-Bel, qui y revient chaque semaine, et qui regrette que la situation « se dégrade. Il n’y a presque plus rien pour les personnes âgées. Qu’il se bouge un petit peu, qu’il se secoue et qu’il change certaines choses ! Ma maman est à la retraite et elle a dû mal à s’en sortir. »

Un bain de foule heureux qui redonne le moral à un Président de la République au plus mal dans les sondages.

 

 

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins