Les affaires, News, PS

DSK, « pivot central » du système de prostitution

Publié le 07 août 2013 à 10:39 - 1 commentaire

dsk

 

 

Le Figaro a publié, mardi 6 août, l’ordonnance du renvoi détaillant les motivations de la décision des juges d’instruction dans l’affaire dite du « Carlton de Lille ».

 

D’après l’ordonnance de renvoi établie par les magistrats, DSK ne pouvait ignorer que les jeunes femmes qui participaient aux orgies étaient des prostituées : l’âge et l’apparence des participantes laissaient peu de doute sur leurs activités. Ces soirées qui ressemblaient « plus à de la consommation sexuelle », voire à un « carnage avec un tas de matelas au sol », selon les expressions des jeunes femmes dans leurs dépositions, qui n’hésitent pas à décrire Strauss-Kahn comme le « roi de la fête ». La violence de DSK envers certaines prostituées, met également en doute la thèse du simple libertinage. Pour les juges : « Ces éléments cumulés, permettent d’accréditer l’idée que son ignorance n’est qu’un système de défense. »

Si Dominique Strauss-Kahn a pu, selon les juges d’instruction, profiter des services de prostituées sans les payer lui-même, certains témoignages font de DSK un des principaux organisateurs, selon l’expression des juges, un « pivot central » des échanges de SMS avec d’autres mis en examen. Il est arrivé que DSK soit à l’origine des demandes de services.De plus, notent les juges dans leur ordonnance de renvoi, «ces soirées ne s’organisaient pas sans lui, et si elles s’organisaient, c’était en fonction de lui, c’est-à-dire tant de sa présence en ville (Paris, Washington…) que de son emploi du temps ». En clair, il « conservait la main sur la programmation des soirées, lesquelles ne s’organisaient qu’en fonction de ses disponibilités d’agenda ».

Enfin, en mettant à disposition son appartement pour ces soirées, DSK aurait «accompli un acte matériel de proxénétisme», selon les magistrats.

Après deux ans d’instruction, treize personnes ont été renvoyées devant le tribunal correctionnel pour « pro­xénétisme aggravé », dont Dominique Strauss-Kahn le 26 juillet.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Dominique Strauss-Kahn prend la tête de la banque d’affaires LSK - L'édito | Actu politique - 25 septembre 2013

    […] un communiqué, l’ex directeur général du Fonds monétaire international fait savoir qu’il entend s’appuyer sur les équipes et la présence internationale de […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins