International, News

L’attaque du convoi d’al-Assad démentie par le régime

Publié le 08 août 2013 à 15:32 - 0 commentaire

index

 

Le pouvoir syrien a démenti jeudi une attaque contre le président Bachar al-Assad. Les rebelles islamistes du groupe Liwa al-islam avaient affirmé un peu plus tôt avoir tiré des obus sur son convoi alors que le président se rendait dans une mosquée du quartier de Malki, à Damas, pour la prière du Fitr. L’information a été reprise par Al-Arabiya, une chaîne financée par l’Arabie Saoudite qui est l’un des principaux soutiens aux rebelles dans la crise syrienne.

« Concernant les informations rapportées par Al-Arabiya, je peux vous assurer que ces informations sont totalement fausses », a dit le ministre de l’Information Omrane al-Zohbi à la télévision d’Etat syrienne. « Le président est arrivé à la mosquée en conduisant sa voiture lui-même, il a assisté à la prière et salué tout le monde à la mosquée », a-t-il détaillé. Selon lui, les informations sur une attaque sont « une projection des rêves et des illusions de certains médias et des gouvernements qui se tiennent derrière eux ».

L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a de son côté rapporté que des obus de mortier se sont abattus dans le quartier de Malki, sans pouvoir apporter plus de précisions. A noter qu’un autre groupe, Liwa Tahrir al-Cham, a aussi revendiqué cette attaque. « Nous avons attaqué le convoi de Bachar al-Assad par 17 obus de mortier de 120 mm, et nous sommes certains que le convoi a été touché », ont-ils indiqué dans un communiqué sur Facebook.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins