International, News

Moscou a rejeté une proposition saoudienne de lâcher Assad

Publié le 08 août 2013 à 16:25 - 0 commentaire

12597958-le-drapeau-russe-avec-les-armoiries

D’après l’AFP, le président russe Vladimir Poutine aurait rejeté une proposition saoudienne de lâcher Bachar al-Assad. Les Saoudiens lui auraient proposé en échange un énorme contrat d’armement – à hauteur de quinze milliards d’euros – ainsi qu’une plus grande influence dans le monde arabe.

La rencontre se serait déroulée le 31 juillet au Kremlin entre Vladimir Poutine et le prince Bandar ben Sultan, le chef des services de renseignement saoudiens, dont le pays soutient la rébellion syrienne. Le prince saoudien aurait également affirmé à M. Poutine que « quel que soit le régime » qui succèderait à celui de M. Assad, il serait « entièrement » entre les mains des Saoudiens et ne permettrait à aucun pays du Golfe de faire transiter son gaz par la Syrie pour concurrencer le gaz russe en Europe.

Selon une source diplomatique de l’AFP, « le président Poutine a écouté poliment son interlocuteur et lui a fait savoir que son pays n’allait pas changer de stratégie malgré ces propositions ». « Bandar ben Sultan a alors fait comprendre aux Russes que la seule option était donc militaire en Syrie et qu’il fallait oublier Genève car l’opposition ne s’y rendrait pas », ajoute ce diplomate.

Cela fait maintenant des mois que les Russes et les Américains soutiennent l’idée d’une conférence de paix internationale entre le régime syrien et l’opposition à Genève. Celle-ci devait initialement se tenir en juin. Elle a ensuite été repoussée à juillet et est maintenant annoncée après août. Elle semble encore très improbable au vu de l’ampleur des divergences et de la guerre sur le terrain. Le récent regain de tensions entre Russes et Américains, autour de l’affaire Snowden, ne devrait pas faciliter sa mise en place.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins