International, News

Une conférence téléphonique d’al-Qaida à l’origine de l’alerte aux attentats

Publié le 08 août 2013 à 15:00 - 1 commentaire

alqaida

 

C’est suite à l’interception d’une conférence téléphonique entre le numéro un d’al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, et des responsables de filiales du réseau, qu’à été décidée la fermeture des ambassades américaines au Moyen-Orient et en Afrique, a révélé mercredi le Daily Beast.

Au cours de cette conférence, Ayman al-Zawahiri a promu le chef d’al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa), Nasser Al-Whaychi, basé au Yémen, comme numéro deux du mouvement terroriste international.

La conférence téléphonique a également réuni des représentants d’al-Qaïda du Maghreb islamique (Aqmi), de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL), du Mouvement islamique d’Ouzbékistan (MIO), des talibans pakistanais, de Boko Haram et d’islamistes du Sinaï, affirme le Daily Beast. Un projet d’attentats a été évoqué en des « termes vagues », ainsi que la présence d’équipes déjà en place pour les perpétrer.

Les autorités yéménites ont d’ailleurs affirmé avoir mis en échec samedi un plan d’al-Qaïda. La nébuleuse terroriste projetait de s’emparer de villes du sud et du sud-est du pays, d’installations pétrolières, ainsi qu’à saboter un gazoduc et à prendre en otage des étrangers.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Une femme liée à Al-Qaïda interpellée à Paris - France | Actu politique - 1 octobre 2013

    […] du renseignement intérieur (DCRI). Elle soupçonnée d’avoir entretenu des liens avec Al-Qaïda dans la péninsule arabique […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins