News

Cigarettes électroniques : l’Europe dit « non » à la vente en pharmacie

Publié le 08 octobre 2013 à 15:19 - 2 Commentaires

tabac

 

Le Parlement européen a voté le maintien de la cigarette électronique comme produit du tabac. Mais la bataille autour de cette directive n’est pas finie.

Le Parlement européen a rejeté la proposition de la Commission de classer la « vapoteuse » comme un produit pharmaceutique, à la manière des « patchs » pour arrêter de fumer. L’idée de Bruxelles était de n’autoriser sa vente qu’en pharmacie, afin notamment d’obliger les fabricants à soumettre leurs formules chimiques pour des tests de santé. Mais les eurodéputés en ont décidé autrement. Les e-cigarettes resteront en vente libre, avec toutefois une interdiction pour les mineurs (ce n’était pas le cas partout en Europe). Un fascicule d’avertissement sur les risques potentiels sera également remis aux acheteurs.

Le Parlement a refusé ce mardi d’interdire les cigarettes « slims », comme le voulait la Commission. Quant aux cigarettes mentholées, les parlementaires acceptent leur interdiction, mais pas avant 8 ans. Enfin l’exécutif européen voulait obliger les fabricants à couvrir 75 % de la surface des paquets de cigarettes avec des slogans et des photos de poumons noircis, mais les eurodéputés comme les Etats membres ne veulent pas que ces images dépassent 65% du paquet.

 

Réactions

2 commentaires

  1. En effet, on ne connaît peut-être pas encore tout de la cigarette électronique et de ses possibles effets à long terme. En tout cas bel article.


Trackbacks/Pingbacks

  1. Cigarette électronique: vers une interdiction de fumer dans les « lieux publics »? - France | Actu politique - 30 avril 2014

    […] New York,  la France pourrait bien interdire la e-cigarette dans les espaces publics. Telle est la volonté de Marisol Touraine, la ministre des Affaires […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins