France, News

Serge Dassault : « Je suis harcelé et racketté par une bande de voyous »

Publié le 09 décembre 2013 à 18:16 - 0 commentaire

serge-dassault

 

Interrogé par le JDD hier, le sénateur UMP, cinquième fortune française, déclare qu’il est harcelé par des voyous.

Il assure qu’une « petite bande de voyous est à l’origine de tous ses problèmes actuels. Je suis victime de chantage et de racket ».

Dans l’affaire sur l’achat de votes présumés aux élections de Corbeil-Essonnes, il affirme qu’il n’a « jamais donné un sou à qui que ce soit pour voter pour moi » même s’il reconnait avoir fait un don d’un montant de 1.2 million d’euros à un certain Mamadou Kebbeh : « Pendant deux ans, il m’a harcelé tout le temps. Il voulait de l’argent, point final ». Il l’a même menacé : « Si vous ne me donnez pas plus d’argent, je vais raconter que l’argent que vous m’avez donné a servi à payer les élections ».

Afin d’avoir la paix, Serge Dassault a dû faire un don via le Liban.

 

A propos de la somme versée à Younès Bounouara en 2011, le principal suspect dans la tentative d’assassinat, il déclare que l’argent versée était lié à des « investissements en Algérie » : « Le complot contre moi pour me démolir et me déconsidérer a commencé. Mes opposants locaux, et un communiste particulièrement, en ont rajouté. Je n’ai rien dit pendant des mois pensant que cela n’en valait pas la peine. Je dis aujourd’hui que tout cela est faux, que je n’ai jamais donné un sou à qui que ce soit pour voter pour moi ».

 

En ce qui concerne sa candidature aux prochaines élections de Corbeil-Essonnes, il déclare qu’il ne sait pas et que son successeur a très bien travaillé durant ces 3 dernières années.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins