France, News

Ségolène Royal contre le bisphénol A sur les tickets de caisse, barquettes, canettes….

Publié le 10 mai 2014 à 08:34 - 1 commentaire

arton39271-7a6ee

Ségolène Royal s’est rendue, le 9 mai, dans deux enseignes de distribution à Paris, pour encourager les entreprises qui se sont déjà engagées de façon volontaire dans la suppression des bisphénols dans les supports alimentaires et les tickets de caisse.

Ségolène Royal  s’est rendue aux caisses de magasins Carrefour et Naturalia à Paris. Si certaines enseignes, comme ces deux choisies par la ministre, ont éliminé ce perturbateur endocrinien des tickets de caisse et des reçus de carte bancaire, « cela prouve que c’est possible », selon elle.

« Je suis là pour accélérer les choses. Il faut maintenant que les industriels comprennent qu’ils ont des obligations, et la première est de protéger la santé des consommateurs », a déclaré Ségolène Royal, près d’une dizaine de jours après le lancement d’une stratégie nationale contre les perturbateurs endocriniens.

Carrefour a éliminé il y a un an le bisphénol A de ses tickets de caisse. « ‘J’appelle maintenant tout le monde à faire cet effort puisqu’au 1er janvier 2015, le bisphénol sera interdit », a indiqué la ministre, à qui ont été présentés des produits sans bisphénol, comme des barquettes de nourriture pour enfant.

 

Bandeau-perturbateurs

Plastiques, pesticides, aliments, conserves, tickets de caisse… de nombreux objets de notre vie quotidienne en contiennent…Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien. Les plus souvent cités dans les produits de consommation courante sont, par exemple, le bisphénol A et les phtalates.

Le dysfonctionnement, engendré par les perturbateurs, peut toucher différentes fonctions telles que les fonctions reproductrices, la croissance, le développement ou le comportement.
Outre l’impact sur la santé humaine, ces substances peuvent avoir des impacts sur l’environnement et en particulier la faune.

Réactions

1 commentaries

  1. fifine dit :

    Des substances chimiques utilisées très couramment (dans les détergents, matières plastiques, cosmétiques, textiles, peintures, colles, conservateurs, pesticides, emballages …) ont des effets néfastes sur le système hormonal, en perturbant le bon fonctionnement des glandes endocrines. Il y a un risque environnemental diffus pour toute la population, mais les caractéristiques de l’exposition professionnelle (dose, fréquence et durée) induisent des risques largement majorés pour certains métiers en contact avec des médicaments, solvants, pesticides, métaux dans les industries chimiques, pharmaceutiques, cosmétiques, plasturgiques, … et dans le secteur agricole. http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=507


Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins