France, News

Budget: Les députés frondeurs formulent leurs propositions.

Publié le 10 juin 2014 à 15:34 - 1 commentaire

assemblee-nationale

Ils font à nouveau entendre leur voix. Les députés frondeurs ont transmis hier à François Hollande et Manuel Valls, une plate-forme sur laquelle était inscrite leurs propositions de loi sur le budget. 

Une centaine de parlementaires socialistes ont dévoilé hier leurs suggestions concernant le projet de Loi de Finances rectificatives, qui sera prochainement votée le 24 et  le 25 juin. Leur objectif est d’abord de cibler les aides aux entreprises et de redonner du pouvoir d’achat. »La politique économique de la France doit rechercher l’efficacité, elle ne saurait aggraver les inégalités  », écrivent les auteurs de cette plate-forme. Dans les grandes lignes, ils proposent de créer 300.000 emplois aidés et de mettre en place d’un taux réduit de contribution sociale généralisée (CSG) pour les ménages des « classes moyennes et populaires ».

Divisions au sein du PS

Ces propositions budgétaires ont été accueillies avec tiédeur parmi les autres membres de la majorité. A l’instar d’Olivier Faure,ancien conseiller de Jean-Marc. Le porte-parole du Parti Socialiste a réagi aux questions de l’AFP et estime « qu’il n’est nul besoin de signer des appels »« Après les couacs gouvernementaux, on n’est pas obligés d’inventer les couacs parlementaires » a-t-il ajouté. De son côté, le responsable des députés PS à la commission des Finances, Dominique Lefebvre, juge qu’une « minorité cherche à imposer à une majorité une position politique qui n’est pas la sienne »

Trackbacks/Pingbacks

  1. Manuel Valls met en garde les frondeurs PS - France | Actu politique - 17 juin 2014

    […] son action. « Parce qu’on parle de ces quelques députés qu’on appelle ‘frondeurs‘, mais on oublie de parler de tous ces parlementaires qui sont […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins