FN, France, Gouvernement, International, Les affaires, News, PS, UMP

Interview Jean Marie Lepen (partie 1) : « Mme Hidalgo est une socialiste de stricte obédience, Mme NKM une socialiste d’apparence de droite ! »

Publié le 10 juillet 2013 à 08:03 - 8 Commentaires

Quand on passe en revue l’actu avec Jean Marie Lepen chez lui dans sa demeure à Montretout, la transparence est de mise. Pas bégueule pour un sou (en euro ?), le menhir de la politique, se prête sans langue de granit au jeu des questions -réponses.   

 

Interview par Bachir BOULEGRIBLET 

(Vidéo de l’interview bientôt disponible en ligne)

 

Que dire des affaires qui secouent le monde politique ? Si vous parlez de ce qui a été déclenché par ce qu’on a appelé « l’affaire Cahuzac », la proposition qui est faite de moraliser la vie parlementaire est un petit peu dérisoire. Faire connaître le patrimoine des élus en le rendant consultable dans les préfectures, ça me paraît assez superficiel et pas très sérieux. La vérité, c’est que tout le système politique français repose sur des réseaux dont la plupart peuvent être qualifiés de mafieux . Ces réseaux sont tr ès souvent liés aux municipalités, aux corps intermédiaires, aux commandes qu’ils peuvent passer et aux ristournes qui peuvent leur être accordés.

Vous pensez à quelle affaire ? Dalongeville à Hénin Baumont par exemple. Le maire a décrit lui-même un système qui s’appliquait dans l’ensemble de la France. Il n’y pas que le Parti Socialiste qui utilise ces méthodes. Le Parti Communiste en est un maître ! On peut le dire puisque c’est apparu dans beaucoup de scandales. C’est valable aussi pour l’UMP. Les partis en place, les partis institutionnels s’autofinancent par des méthodes qui sont pour le moins qu’on puisse dire, déshonnêtes. Pour changer cela, il faudrait une révolution morale.

N’assistons-nous pas à une guerre « d’affaires droite/gauche » ? Jusque-là, c’était  « on se tient par la barbichette et par la reniflette, si tu parles, moi je parle aussi »… Justement, maintenant que le rideau semble s’être déchiré, on peut espérer savoir beaucoup de choses. Si on soulève les jupes de la Vème  République, ça doit être nauséabond. Mais tout le monde se doute de ce qu’il se passe, ce qui explique la désaffection des citoyens à  l’égard des institutions.

L’opinion populaire se montre en général plus intransigeante envers un politique de gauche pris en défaut ? L’opinion publique ne se faire guère d’illusions sur la moralité du personnel politique. Le peuple en a fait son deuil. La seule chose qui l’intéresse ? Que les personnes impliquées ou compromises, soient capables de gérer les affaires de leur commune de façon positive. A partir du moment que la ville se porte bien, les citoyens ont tendance à ne rien dire voire quelques-fois à réélire des édiles lourdement condamnés pour de graves fautes commises contre l’honnêteté.

C’est une allusion à Patrick Balkany ? Pas seulement. Il en existe des tas d’autres. On cite toujours l’affaire de Cahuzac sans dire que chez les socialistes, il y a aussi Kucheida condamné pour abus de biens sociaux, Dalongeville, Mme Sylvie Andrieu, députée des Bouches-du-Rhône (Ndlr : 1 an de prison ferme, 5 ans d’inégibilité et 100 000 euros d’amende), etc. Ces gens sont condamnés et ça n’a pas l’air d’inquiéter leurs électeurs outre-mesure.

Ces scandales auraient tendance à profiter au Front National, surtout les affaires de gauche… Vous pensez vraiment qu’on est moins indulgents à l’égard des politiciens de gauche que de droite ? J’ignore vraiment sur quoi vous fondez cette idée…

Pour schématiser : la gauche défend l’intérêt du pauvre, la droite celui du bourgeois. Un schéma totalement faux ! On sait bien que depuis qu’on a mis l’argent à gauche, il y est resté. Le portefeuille est à droite et le cœur à gauche. Le portefeuille est aussi à gauche quelques fois. Monsieur Pierre Berger, milliardaire, est de gauche comme d’autres, d’ailleurs. Les patrons de presse sont des gens autant de droite que de gauche et qui ont notamment les mêmes manières de vivre. 

« L’arbitrage Tapie » est un système mutlipartis mêlant Sarkozy, Lagarde, Woerth, etc.  Cette affaire illustre bien la corruption du système UMPS, car je rappelle tout de même que Tapie a été un ministre socialiste et que c’est, semble-t-il, les milieux proches de Monsieur Sarkozy, sinon Sarkozy lui-même, qui ont participé à cette espèce d’escroquerie en bande organisée dont l’un des principaux accusés est d’ailleurs monsieur Estoup. Le Président de la cours d’appel de Versailles qui, comme par hasard, est l’homme qui m’avait condamné dans l’affaire du « détail » à 130 000 millions d’anciens francs de dommages et intérêts. Pour ne citer que celui-là… Dans l’affaire de Mantes-la-Jolie, j’ai été jugé par l’actuel Président du syndicat de la magistrature. Par conséquent, dans ces conditions, il ne faut pas s’étonner d’être condamné ! (…). Il existe un dysfonctionnement général de la société française, de la société politique, et en effet, il y a une complicité évidente entre la droite et la gauche. On se ménage les uns et les autres, et les hasards de la conjoncture font révéler un certain nombre de scandales ! On va essayer d’étouffer cela au plus tôt (…).

Pendant les manifestations, vous souligniez que le jeune homme qui courait devant des CRS avait écopé de 2 mois fermes de prison et déféré directement alors que les casseurs avaient été remis en liberté… Ca illustre un choix partisan de la part des magistrats, mais cela ne m’étonne pas, car un tiers des magistrats français s’affichent comme de gauche, voire d’extrême gauche ! Et je rappelle que le programme qu’ils avaient publié avait pour couverture une tête de cochon avec un képi de flic, c’est tout dire !

Que pensez-vous de Mme Taubira ? Mme Taubira est mise à cette place sans doute pour réaliser un certain nombre de réformes plus laxistes les unes que les autres. On a choisi une femme, de surcroît de couleur, comme étant moins vulnérable sans doute dans la critique que ne pourrait l’être une ministre « ordinaire » dirai-je.

Pourquoi moins vulnérable ? D’une part, c’est une femme, d’autre part de couleur. On pense que les adversaires auraient peur d’être soupçonnés de racisme ou de machisme alors ça lui laisse une petite marge de manœuvre que monsieur Hollande utilise pour faire passer des modifications de la loi dont il est la source.

Vous connaissez le rôle de l’assemblée en la matière… Enfin ! Elle compte une majorité socialo-communiste, par conséquent celle-là va dans le sens du chef de l’Etat, en rappelant au passage que le parlement français ne vote que 20% des lois françaises. 80% des lois qui s’appliquent en France viennent de l’Europe.

Que dire de Delanoë, de son bilan tantôt fustigé, tantôt acclamé, du personnage public… C’est un socialiste qui semble bénéficier d’indulgences liées peut-être à sa réputation. Un dogmatique qui se veut assez démagogiquement l’ennemi des automobilistes. Car il sait bien que les automobilistes qui circulent dans Paris sont moins des parisiens que des banlieusards. Par conséquent faire la nique aux banlieusards, ça ne le gêne pas sur le plan électoral ! Je crois surtout qu’il met une belle pagaille dans la capitale, et toujours avec des intentions comme les expriment les écolos animés de bonnes volontés. Mais on sait que l’enfer est pavé de bonnes intentions…

Hidalgo ou NKM ? A la limite, entre deux socialistes, je préfère celle qui a le courage d’afficher sa couleur…

C’est-à-dire ? Mme Hidalgo est une socialiste de stricte obédience. Mme NKM, elle, est une socialiste d’apparence de droite, si j’ose dire. Elle a des origines socialistes très directes, dans sa famille notamment composée d’un certain nombre d’élus socialistes. Vous me direz, ce n’est pas parce qu’on a des parents communistes, qu’on l’est systématiquement. Mais NKM affiche un gauchisme de droite qui me la rend personnellement très antipathique.

Si vous étiez 24 h dans la peau de François Hollande… Je ne m’imagine pas ce que je ferais à sa place car je prendrais en grande partie le contre-pied de ce qu’il fait ! Ce serait les travaux d’Hercule…

Zahia, Ayem, Nabilla, etc., on assiste à une exposition médiatique, ça vous inspire quoi ? C’est une exposition de quoi ? 

Pour simplifier, elles incarneraient l’image de la « beurette émancipée ». Ce qui me paraît étonnant, c’est qu’elles se regroupent. L’art normalement n’a pas de couleur, ni d’opinion. Par conséquent dans une exposition artistique, on devrait trouver toutes sortes de gens, d’ailleurs qui se tolèrent les uns et les autres puisque c’est leurs œuvres qui les différencient seulement, à mes yeux en tout cas. Leurs origines, leur nom, leur codification sociale, pour moi n’ont pas d’importance (…). Je dois avouer que je ne suis pas un fanatique de l’art contemporain.

Zahia, Nabilla, Ayem, ce n’est pas vraiment de l’art… C’est quoi, de la peinture, de la sculpture, de l’acrobatie ? 

Contrairement à sa réputation d’ogre agressif, Jean Marie Lepen s’est montré tour à tour : enjoué, drôle, cocasse,  grave, irrité et toujours courtois.

De la sculpture au silicone … Nabilla celle que vous trouvez jolie.  En effet, oui, j’avais trouvé qu’elle avait de beaux seins ! Il faut bien trouver quelques avantages.

Ces jeunes filles ont la particularité d’être légèrement vêtues, un effet “décolletés contre burqas”. Comme les Femens ! Ce sont des procédés de communication, des provocations qui sont sans intérêts pour moi et sans aucun rapport avec l’art.

Êtes-vous soucieux de la condition féminine en France ? Je considère que les femmes ont une place dans la société égale à celle de l’homme. Elles ont des responsabilités qui sont même plus importantes, quelles sont en principe chargées d’assurer la transmission de la vie, l’éducation des enfants et il faut bien le dire, l’agrément de nos yeux…

L’abrogation de la loi sur le harcèlement sexuel en 2012 ? Je ne suis pas parlementaire français, je n’ai pas eu à discuter de ces questions. Le harcèlement sexuel ne doit pas être facile à prouver mais quand c’est le cas, ça mérite sanction ! La liberté des uns et des autres, c’est tout de même d’être respecté dans son comportement au quotidien. Ce n’est pas agréable, mais on sait que l’agrément de la vie c’est deux doigts de cours, mais pas plus ! (Rires).

Réactions

8 commentaires

  1. Daoud.alambra78569 dit :

    Ca fait toujours du bien d’entendre un politique asséner des vérités. Dans les réponses de Lepen, je ne vois pas où ça cloche tout y est vrai.Sa démonstration sur l’arbitrage de Tapie a fini de me convaincre. Même les juges sont des pourris !

  2. Naboula dit :

    Même Lepen est touché par le phénomène Nabilla. Doit-elle s’en inquiéter ?

  3. Arnaud Lvie dit :

    Tant que c’est pas DSK, nabilla a rien à craindre !

  4. LOLionel dit :

    LOL ! Super Hollande ! Déraillement d’un train à Brétigny-sur-Orge : sur place, Hollande annonce que «trois enquêtes ont été diligentées» (police, SNCF et ministère des Transports.
    Ca va ramener les morts !

  5. Raphaël Lesaint dit :

    « Si vous étiez 24 h dans la peau de François Hollande  » JML a manqué de finesse ! Il aurait dû répondre « J’en profite pour me marier, le mariage c’est pour tous ! »

  6. Rémi77800 dit :

    Le procureur de la République de Lille vient d’ouvrir une information judiciaire pour corruption (active et passive) et abus de biens sociaux (et recel), à la suite de la longue enquête préliminaire qu’avaient provoquée les révélations de Gérard Dalongeville à la fin de l’année2010. Dans ses courriers successifs, à l’aide de schémas, l’ex-maire d’Hénin-Beaumont cite

  7. Rémi77800 dit :

    Lundi matin, Marine Le Pen s’est rendue sur le marché de Noël des Champs-Elysées en compagnie de l’avocat Gilbert Collard et de sa garde rapprochée.
    En remontant les Champs-Elysées, la candidate à l’Elysée s’est arrêtée dans les stands de quelques artisans qui se disent prêts à voter Marine Lepen en 2012. Marcel Campion, le patron des forains français, quant à lui exclu de faire partie de son comité de soutien à la présidentielle. «Je l’accueille comme j’accueille les autres, mais pour l’instant c’est la seule qui est venue». Si Eva Joly a selon lui décliné, François Hollande pourrait être le prochain à faire le déplacement.

  8. RSAsuffit dit :

    Ouais, ouais, ouais, ça pue par ici…


Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins