FN, France, International, Les affaires, PS, UMP

Interview Jean Marie Lepen (partie 2) : « Je sais très bien ce qu’est un arabe ! (…) On m’a fait une réputation de raciste »

Publié le 10 juillet 2013 à 18:21 - 21 Commentaires

L’arbitrage Tapie,  NKM, DSK, Nabilla,  Ayem, l’immigration, Taubira, Sarkozy, le Qatar, le chômage, la Syrie… Les avis de Lepen Jean Marie.

 
« On sait très bien le rôle que jouent les américains dans cette partie du monde et qui poussent à ce qu’on a appelé ironiquement Les Printemps arabes…»
« La prosternation, en principe, en pays musulman, c’est devant le prophète, pas devant l’émir ! »
« Il est bien évident qu’il existe des races. Je ne vois pas ce qu’il y a de choquant. Un noir africain n’est pas un indien d’Amérique du nord, ni un chinois »

Interview par Bachir BOULEGRIBLET

(Vidéo de l’interview bientôt disponible en ligne)

 

Vous savez que vous ne serez jamais Président de la République… Vous non plus il me semble !  On ne sait jamais ce qui peut arriver…

Vous êtes juste Président d’Honneur du FN… Certes, mais Marine Lepen pourrait devenir Présidente de la République ! Je ne suis plus en effet en situation de briguer ce poste mais j’aurai fait ce qu’il fallait pour que quelqu’un de chez nous puisse le faire.
N’est-ce pas là, la fin d’un combat ? Non, ce serait même un commencement ! La Vie de Jean Marie Lepen est un des éléments de la vie de ma famille, de ma cité, de mon pays et de l’histoire de l’humanité. Je ne me suis jamais fait d’illusions sur la pérennité et l’éternité de Jean Marie Lepen. Je suis comme tout le monde : un simple mortel. Mais je sais aussi que les autres sont dans la même situation que moi.
Troisième aux présidentielles, satisfaction ou frustration ? Je ne suis pas arrivé troisième, mais deuxième !
Je parle des dernières élections présidentielles avec Marine Lepen… Frustrant en quoi ? C’est une compétition ! (…). L’esprit sportif, c’est de reconnaître qu’on ne puisse pas être premier.
Que faîtes-vous de ces voix et de vos votants finalement ? On construit un mouvement qui ne cesse de progresser jusqu’au jour où on devient deuxième puis premier. Si on bénéficiait de la législation appliquée aux députés dans les autres pays européens, le Front National compterait 100 députés à l’assemblée nationale ! La France est le seul pays d’Europe à utiliser le scrutin majoritaire à deux tours (…).
Selon un sondage, 77 % des français ne veulent plus de DSK en politique… Ça ne m’étonne pas ! C’est un bon réflexe. (Rires)
La position de la France par rapport à la Syrie… Je suis contre l’interventionnisme, contre le droit d’ingérence, je suis pour le respect des règles qui en principe gouvernent l’Organisation des Nations Unies. S’il existe des problèmes intérieurs à la Syrie, ils doivent se régler par les Syriens eux-mêmes, pas par des gens de l’extérieur. On sait très bien le rôle que jouent les américains dans cette partie du monde et qui poussent à ce qu’on a appelé ironiquement « Les Printemps arabes ». On sait que ce sont leurs services qui y ont prêté largement la main, soutenus d’ailleurs par les radios, les télévisions d’Al Jazeera ou Al Arabia qui viennent respectivement du Qatar ou d’Arabie Saoudite…
Et le Paris Made In Qatar ? Je trouve assez choquant la servilité des édiles français se rendant au Qatar supplier pour obtenir l’ouverture de crédits, supplier qu’on achète des avions à monsieur Dassault, et tout le reste. La prosternation en principe en pays musulman, c’est devant le prophète, pas devant l’émir !
Le Qatar détient une bonne partie des Champs Elysées… N’exagérons rien ! C’est une des aberrations provoquées par le pétrole, ce grand corrupteur mondial (…). Mon problème, ce sont ces français qui vont se prostituer dans ces pays pour essayer d’obtenir quelques avantages.
« Se prostituer », le verbe est exagéré. Ce démarchage visent à redresser économiquement le pays. On redressera le pays en lui rendant sa souveraineté, en lui permettant de contrôler ses frontières, en faisant ses propres lois, en cessant d’être aux ordres de l’Union Européenne qui nous conduit directement dans le mur (…).
Qui est l’ennemi premier du Front National ? La décadence. L’esprit de soumission, d’abandon, de résignation…
Concrètement ? Le pouvoir en place à qui je reproche le plus grand crime quand on est au pouvoir : être impuissant ! La négation même de leur finalité. Par conséquent, notre ennemi n°1, c’est le pouvoir que nous souhaitons remplacer.
Un slogan FN disait « 1 million de chômeurs, c’est 1 million d’immigrés en trop ! ». En 2013, près de 4 millions de chômeurs… Pareil ! Il est certain que l’immigration massive souhaitée par le grand patronat et dont la politique française de gauche et de droite a été complice depuis 40 ans pèse d’une manière écrasante sur la situation économique et sur celle de l’emploi en particuliers. Il est bien évident que si les patrons ont fait venir complaisamment des étrangers pour peser à la baisse sur les salaires manuels et obtenir des services de moins en moins coûteux. Et quand on ne peut pas le faire dans notre propre territoire, on le fait ailleurs en utilisant des Bangladeshis payés 1 euro par jour.
Et si vous aviez la possibilité de choisir les immigrés à faire venir en France… Pour l’instant, ce serait zéro ! Je trouve que la France n’a pas besoin d’une immigration étrangère (…).
Une proposition de loi veut faire rayer le mot « race » des textes de lois… Je propose qu’ils s’y ajoutent « cancer », « accident de la route », étant supprimés des textes, ça le sera supprimé dans la réalité ! Ne pouvant pas supprimer le mal, ils suppriment le mot.
Ça vous attriste ? Je trouve ça ridicule ! Il est bien évident qu’il existe des races. Je ne vois pas ce qu’il y a de choquant. Il est bien évident qu’un noir africain n’est pas un indien d’Amérique du nord, ni un chinois de Shanghai. Je ne vois pas en quoi le fait de constater qu’ils sont différents comporterait quelques nuances de mépris. Ce sont des hommes, de tailles, de colorations différentes, c’est tout.
Alfred Marie-Jeanne a fait valoir que « (…) race, ce concept aberrant ayant servi de fondement aux pires idéologies,

Alfred Marie Jeanne en avril 2013

n’a pas sa place dans notre ordre juridique ». Alfred Marie Jeanne, est martiniquais, non ? (…). Celui qui m’avait agressé à l’aéroport de Martinique et qui m’avait volé mon attaché-case avec l’argent qu’il contenait. Un moraliste d’une espèce particulièrement douteuse…
Que n’aimez-vous pas qu’on dise de vous ? Les mensonges. J’aimerais qu’on dise de moi ce que je suis véritablement. J’ai une vie publique depuis plus de 60 ans donc je pense qu’on doit savoir quoi penser de moi, à condition de le faire avec objectivité et pas à travers le journal Le Monde, L’Express ou je ne sais quelles télévisions ou radios tenues par des adversaires (…). On m’a fait une réputation de raciste alors que mon deuxième de liste, quand j’ai été élu, était noir ! J’ai été le premier homme politique français en 1957 à présenter à Paris la candidature d’un arabe à la députation ! Et le premier, en 1986, à faire élire une musulmane comme conseillère régionale en Île-De-France ! Je veux bien alors qu’on considère cela comme des preuves de racisme.
Vous n’êtes pas étranger à votre réputation… « j’ai acheté une maison à la campagne pour que mes petits enfants puissent voir des vaches car dans le 15 e, il y a trop d’arabes ! » … Je n’ai pas dit ça comme ça ! J’ai dit que je voulais que mes petits enfants voient des vaches et des arabes,car dans le square du 15 e arrondissement, en effet, il n’y avait que des arabes, et pas d’arbres.
Qu’appelez-vous les « arabes » ? Je sais très bien ce qu’est un arabe !
Quand on est auteur de ce type de remarque, on en subit les conséquences. Ne venez pas vous plaindre d’être taxé de « raciste ». Mais vous rigolez. Il s’agit là de la basse exploitation d’une phrase extraite de son contexte.
Vous saviez pertinemment qu’il y avait une caméra… Ce n’est pas cela le racisme ! Je peux vous dire que quand je circule dans la rue, à la grande surprise des journalistes d’ailleurs, des noirs ou des arabes – car il y en a en France vous le savez ça -, viennent me saluer dans la rue. Ces journalistes me demandent pourquoi ces gens me saluent alors que j’ai la réputation d’être raciste. Je réponds que eux ne le pensent pas !
Avez-vous vu le reportage produit par Mélissa Theuriau « Ils ont voté Front National » diffusé sur M6 ? Vaguement, oui. Comme nous sommes crédités de 25 % des voix, il y a une chance sur quatre de croiser dans la rue un électeur du Front National. Ceux qui apparaissent dans le reportage ont été sélectionnés par leur pittoresque ou la correspondance entre ce que pensait le réalisateur télévisuel et la réalité. Il croit que les électeurs du Front National sont comme ça, avec une bedaine, une moustache, des espèces de pépères ou des crânes rasés… Ce n’est pas ça la réalité (…). Moi, pendant l’Algérie française, je voulais que tout le monde bénéficie de la nationalité française.
Ce fut le cas jusqu’à une certaine période… En effet, mais ce n’était pas l’opinion de ceux qui dirigeaient la France. C’est la raison pour laquelle, je les ai combattus. Quand le général De Gaulle disait « pour qui me prennent-ils, ceux qui pensent que je pourrais ériger un jour le FLN en gouvernement d’Algérie ? », j’avais sorti une affiche disant « ils vous prennent pour ce que vous êtes ! ». Moi, j’étais loyal, fidèle, droit et ça n’a pas été l’avenir de la France, ni de l’Algérie. Je le regrette.(…). Ce que je comprends mal en revanche, c’est que ceux qui critiquaient le « colonialisme » (NDLR : M. Lepen a personnellement ajouté oralement « entre guillemets ») de la France, se sont empressés de venir dans l’Etat colonial. Si j’étais indépendantiste, je serais resté dans mon pays. J’aurais contribué à le créer, à le rendre plus fort par mon travail, mon intelligence. Je n’aurais pas fui.
Vous parlez des immigrés algériens arrivés bien après la guerre ? Pas seulement. Je ne comprends qu’ils aient de la France une idée hostile. Je suis partisan de la formule anglo-saxonne « Love it or leave it ! ». Aimez-la ou foutez le camp ! On peut très bien ne pas aimer la France, alors il faut aller ailleurs !
On n’aime peut-être pas la France colonialiste chez soi… Je le répète, s’il y a des gens arrivés en France qui ne l’aiment pas, ils peuvent aller en Arabie Saoudite, au Qatar, au Yemen, dans d’autres endroits où ils trouveront des conditions qui conviendront mieux à leurs sentiments (…).
La France offrent peut-être des avantages sociaux qui n’existent pas ailleurs… Bien sûr ! Je comprends bien cela. Pendant quarante ans, j’ai dit dans mes discours de ne pas en vouloir aux immigrés, les seuls responsables de cette situation, ce sont les politiciens français de droite et de gauche ! Vous savez, les immigrés qui sont ici, vont être submergés par les autres. Or nous sommes sur Le Radeau de la Méduse, nous avons déjà de l’eau jusqu’à la poitrine (…).
M. Valls fait « un bon boulot » à ce niveau-là, pourtant ? Non, je ne crois pas du tout. Je ne pense pas qu’un seul ministre puisse régler la situation. Nous n’avons pas de frontières, nous ne pouvons pas nous défendre contre le commerce international du mondialisme, par conséquent nous allons nous vider de notre substance économique et nous remplir d’une immigration étrangère qui va se décupler au fur et à mesure que vont se déclencher dans le monde de véritables tsunamis socio-économiques consécutifs à un phénomène principal qu’est exposition démographique mondiale. Nous sommes passés de 1 à plus de 7 milliards d’habitants en un siècle environ. Malheureusement la production des biens n’a pas correspondu à la même importance. L’espace de pauvreté et de misère ne cessent de s’approfondir et de s’étendre. Quand on sait qu’il y a près de 100 millions d’habitants qui vivent dans un triangle grand comme la Bretagne avec un dollar par jour et que ça va aller en diminuant, ça va exploser ! (…).
Par ce propos, vous semblez vous inquiéter du sort du monde… Je n’ai pas d’ambitions mondiales, je voudrais mettre de l’ordre dans mon propre pays. Et si chacun le fait ainsi dans son pays, peut-être parviendrons-nous à une certaine co-existence relativement pacifique (…).

Réactions

21 commentaires

  1. The arabian dit :

    Bachir, c’est arabe non ?

  2. Initiales BB dit :

    Pas arabe mais musulman…

  3. Noemie Lenoire dit :

    Bjr, je le trouve plutôt soft avec Taubira, ps vous ?

  4. Arnaud Lvie dit :

    Monsieur Lepen, il existe deux races dans la monde. La race humaine et celle des cons. Vous avez choisi votre camp !

  5. Sébastien Borel dit :

    Alfred Marie Jeanne n’est même pas noir ! En plus, il est mis en examen. Il est pas blanc comme neige non plus !

  6. Rodolphe de Vecoux dit :

    Alfwed Mawie Janne est de la Mawtinique

  7. Anita Marchaudon dit :

    Pourquoi on aurait pas le droit d’être d’accord avec certaines idées de Lepen ? Quand monsieur Lepen explique le taux de chômage par la présence massive d’immigrés, a-t-il tort ? Quand dans les cuisines des restaurants à Paris, on ne trouve plus que des Pakistanais, quelques rares africains et plus du tout de français de France, il faut se dire quoi ? Qu’en effet, ils sont payés au smic, des fois moins, et eux seuls acceptent ces tarifs sachant qu’à côté ils ont droit à des avantages sociaux qui se cumulent avec leur salaire, le tout tout exonérér d’impôts. Dc si on fermait nos frontières et qu’on aidaient financièrement ces gens issus de pays pauvres, ce serait pas mieux ?

  8. Samuel Moretto dit :

    Lepen a raison… Il est pas raciste, juste un peu nazi tortionnaire sur les bords.

  9. Dino d'ANTIBES dit :

    Il a le courage de ses opinions, ce qui est une qualité aujourd’hui pour un politique. Cahuzac, Hollande et Taubira qui font passer en force une loi, c’est la démocratie ça ?

  10. Will Gassion dit :

    C’est vrai que Alfred marie jeanne a trop une tronche bizarre : ni blanc, ni noir. J’précise je suis noir dc cette remarque ne revêt pas un caractère raciste.

  11. Mitterrand raciste et escroc ! dit :

    Mitterand fleurissait la tombe de Petain entre 1984 et 1991 chaque année comme aucun autre Président de la République ne l’a fait !

    https://www.youtube.com/watch?v=56JKnacdC9A

    Merci M. Jean Robin pour votre brillante démonstration.

  12. Daniel Simonet dit :

    L’Observatoire National de la Délinquance et de Réponses Pénales (ONDRP) a publié un rapport faisant état de la part des étrangers dans « les multi mises en causes pour crimes et délits » en fonction des nationalités et de la proportion de mineurs. Ce sujet est souvent sensible car beaucoup repris par le Front National comme argument de combat contre l’insécurité. Tous les détails.

  13. Daniel Simonet dit :

    Parmi les individus multimis en causes, un tiers sont des étrangers. Le chargé d’étude de l’ONDRP Etienne Perron-Bailly a par ailleurs écrit dans son rapport que « les étrangers multi mis en cause présentent une part d’atteintes aux biens supérieure à celle des Français (76,4%, à comparer à 58,6%) ». Mais le plus inquiétant dans cette étude est la proportion de mineurs délinquants hyperactifs : elle est de 53,4% !

  14. amiel achour dit :

    Quant à Mouloud Achour, son avenir n’est pas encore très clair, mais il devrait vite trouver sa place dans la grille de la chaîne cryptée.

  15. dédé la soldure dit :

    On doit bien admettre qu’aujourd’hui le discours de Lepen est cohérent et en phase avec la réalité. Les gens qui pensaient à gauche votent FN maintenant. Le discours de Lepen est fondamentalement socialiste.

  16. Fred Météor dit :

    Apprenez donc à vous méfier des beaux discours, des belles promesses, l’Histoire n’a pas retenu la leçon ?

  17. Blase de ouf ! dit :

    Alfred Marie Jeeanne PTDR ! On a pas idée de s’appeler comme ça !


Trackbacks/Pingbacks

  1. J.-M. Le Pen évoque la « Romenade » des Anglais, à Nice - France | Actu politique - 14 août 2013

    […] de la présence « urticante et odorante » des Roms à Nice, voilà que Jean-Marie Le Pen a saisi l’occasion de son retour dans la capitale de la Riviera pour se demander mardi, lors […]

  2. Taubira comparée à un singe, de « très mauvais goût » pour Jean-Marie Le Pen - FN | Actu politique - 19 octobre 2013

    […] Le président d’honneur du FN a déclaré, vendredi 18 octobre, que « l’attitude du Front national a été exemplaire ». Il souhaite que « tous les autres partis politiques s’alignent sur cette attitude morale ». « Dans les 24 heures, le Front national a suspendu sa tête de liste et l’a déférée devant la commission de discipline », a-t-il ajouté. […]

  3. Jean-Marie Le Pen: « L’opération Taubira, c’est une baudruche politique, ça m’a rappelé l’affaire de Carpentras » - FN | Actu politique - 16 novembre 2013

    […] « L’opération Taubira, c’est une baudruche politique qui a été lancée, ça m’a rappelé l’affaire de Carpentras », a déclaré dans son « journal de bord » présentée sous forme de vidéo, Jean-Marie Le Pen. […]

  4. Jean-Marie Le Pen: « L’opération Taubira, c’est une baudruche politique, ça m’a rappelé l’affaire de Carpentras » - FN | Actu politique - 16 novembre 2013

    […] « L’opération Taubira, c’est une baudruche politique qui a été lancée, ça m’a rappelé l’affaire de Carpentras », a déclaré dans son « journal de bord » présentée sous forme de vidéo, Jean-Marie Le Pen. […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins