France

Le gel temporaire du prix des carburants pourrait être abandonné par François Hollande

Publié le 11 mai 2012 à 12:57 - 1 commentaire

Le gel temporaire du prix des carburants pourrait être abandonné par François Hollande. Les conditions exactes du retour de l’âge de départ à 60 ans restent à préciser par le futur gouvernement.

Des premières mesures, qui jalonneront le début du quinquennat de François Hollande, une seule devrait être entérinée dès le premier conseil des ministres : la baisse de 30 % de la rémunération du président de la République et des membres du gouvernement, emblématique de cette ‘autre façon de présider et de gouverner’ que M. Hollande avait mise en avant pendant la campagne.

Les autres dispositifs de soutien au pouvoir d’achat, comme l’augmentation de l’allocation de rentrée scolaire (ARS), ou de lutte contre les injustices, comme le retour à la retraite à 60 ans pour une partie des salariés ayant commencé à travailler tôt, feront l’objet de décrets qui doivent être soumis aux partenaires sociaux.

Prix des carburants

Quant au gel temporaire du prix des carburants, il pourrait être abandonné. Car si le prix de l’essence a crû de 11,7 % en moyenne en 2011, selon l’Insee, grevant lourdement le budget des familles les plus modestes, depuis le 20 avril, la Direction générale de l’énergie et du climat constate une accalmie.

Les prix reculent dans toutes les catégories (gazole, sans-plomb 95, sans-plomb 98, etc.) ‘Et on ne bloque pas des prix qui baissent’, a fait remarquer, mercredi 9 mai, Michel Sapin, chargé du projet présidentiel, qui pourrait retrouver, vingt ans après, le ministère de l’économie.

TIPP flottante

Un tel abandon n’empêchera pas le futur gouvernement de rétablir la TIPP flottante il s’agit en réalité de la taxe intérieure sur la consommation des produits énergétiques (TICPE) pour mettre les ménages à l’abri de l’augmentation conjoncturelle du prix de l’essence. ‘Le retour de la TIPP flottante permettra non pas de diminuer les recettes de l’Etat, mais d’éviter les augmentations indues’, l’idée, cette fois-ci, étant de ‘chiffrer d’abord le surplus de recettes de TVA indu pour des raisons conjoncturelles’, puis ‘de restituer ce montant aux (…) Lire la suite sur lemonde.fr

Réactions

1 commentaries

  1. Locami dit :

    et bien voilà !!!!! les fameuses promesses électorales commencent à s’enfuir . maintenant qu’il est élu l’ami Mollette va pouvoir abandonner toutes ses juteuses promesses, il savait bien qu’il ne pourrait pas les tenir et 51,60 % de français vont ainsi être bernés .
    Heureusement qu’il reste les législatives …..


Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  Dix députés iraniens – sur 290 – ont demandé au ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, que Laurent Fabius ne vienne pas à Téhéran, selon l’agence semi-officielle Isna. De son côté l’agence Fars, proche des conservateurs, cite un des anciens représentants du Guide suprême Ali Khamenei, au sein des Gardiens de la révolution, […]
Lire la suite
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • Les prénoms de la discorde !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins