France, News

Arlette Grosskost : « Si Sarkozy reviens, je pars »

Publié le 11 juin 2014 à 18:08 - 0 commentaire

Arlette Grosskost

 

 

La députée UMP de la 5ème circonscription du Haut-Rhin, et également vice-présidente du Conseil régional d’Alsace déclare dans une interview pour Mediapart qu’elle ne veut plus entendre parler de Nicolas Sarkozy.

Elle précise dans la vidéo qu’il ne s’agit pas seulement de son avis mais de l’opinion de « ses collègues, ses concitoyens et parmi ses sympathisants : « Sarkozy, c’est du passé, pour l’instant. C’est du passé. Je ne pense pas qu’il faille le revoir sur le devant de la scène, parce que beaucoup d’affaires lui sont attachées, nous n’en voyons pas l’issue, et si nous voulons faire une véritable rupture, faisons-la ».

Elle le dit clairement, elle ne veut pas le retour de l’ex-chef de l’Etat « même s’il a une capacité à gouverner extraordinaire, et qu’il a beaucoup de qualités » : « Les français l’ont décrié lors du dernier vote. Ne regardons pas dans le rétroviseur et allons de l’avant. »

La seconde raison pour laquelle Nicolas Sarkozy ne doit pas revenir en politique, c’est, selon Ariette Grosskost : « le fait que beaucoup d’affaires lui sont attachées. Nous n’en voyons pas l’issue, et si nous voulons faire une véritable rupture, faisons-la. »

 

Cependant, elle voie une bonne reconversion pour l’ancien Président de la République : « les conférences privées. Je crois que ça lui réussit, je lui souhaite qu’il puisse continuer dans cette voie. »

 

Si jamais Nicolas Sarkozy décide tout de même de revenir en politique et de participer au prochain Congrès, elle « démissionnera » : « ça n’incarne pas ce que je pense de la politique. Donc il est clair que je ne ferai plus partie de ce jeu, parce que ce sera un jeu. »

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins