France, News, UMP

Copé : à peine parti, déjà de retour

Publié le 11 juin 2014 à 15:59 - 1 commentaire

cope_4

 

 

Le lab d’Europe 1 révèle ce mercredi que le président démissionnaire de l’UMP va tenir aujourd’hui une réunion avec ses proches et plusieurs militants « toujours acquis à sa cause »

Alors qu’hier, il ne s’est pas exprimé durant le Bureau Politique de l’UMP (« il n’a pas tenté d’arranger son cas, ni de ménager son avenir »), son équipe a envoyé un texto à ses militants afin de se rendre ce mercredi à Aulnay-sous-Bois pour une « dernière réunion publique. »

 

Si Jean-François Copé a choisi la ville d’Aulnay-sous-Bois, c’est parce qu’il s’agit d’une ville symbolique, qui se trouve dans une banlieue populaire. De plus, cette ville est dirigée par Bruno Beschizza, un « irréductible sarko-copéiste ».

 

Lors de ce discours d’une durée approximative de 35 minutes ne dira « ni adieu, ni au revoir » mais « à bientôt » à la limite.

Plus précisément, il va réaffirmer qu’il faut proposer des idées vraiment à droite (sans toucher au Front National), et ne pas faire d’alliance avec le Centre comme affirment certaines personnalités de l’UMP

 

Concernant sa présence dans les médias, il fera moins d’interviews, ce qui lui permettra de « retrouver sa liberté de parole ».

Trackbacks/Pingbacks

  1. Copé est encore moins populaire que Cahuzac et Le Pen - France | Actu politique - 12 juin 2014

    […] Copé a payé cher pour son implication et celle de ses proches dans l‘affaire Bygmalion. Selon le sondage Yougov pour iTélé et le HuffPost, l’ancien président de l’UMP perd […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins