Economie, Election municipale 2014, France, News

Nahalie Kosciusko-Morizet tance François Hollande et Anne Hidalgo

Publié le 11 novembre 2013 à 11:27 - 0 commentaire

784468

La candidate à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet a réagi ce dimanche sur BFMTV à la politique du gouvernement et a eu des mots très durs à l’encontre du président et de sa rivale aux élections municipales pour la mairie de Paris.

Nathalie Kosciusko-Morizet, députée UMP a vivement critiqué sur BFMTV ce dimanche la politique de François Hollande. « François Hollande joue à l’imbécile et c’est exaspérant…il n’entend rien…les cris et les angoisses des Français ne sont pas entendus. »

La députée UMP se rallie à « l’ immense déception de tous ceux qui croyaient en François Hollande »

« Il nie la réalité ». C’est par cette affirmation que Nathalite Kosciusko-Morizet juge l’attitude de François Hollande vis-à-vis de la dégradation de la note de la France par Standard&Poors.

La candidate à la mairie de Paris a aussi critiqué sa rivale, Anne Hidalgo. Selon elle, la candidate socialiste « devrait présenter des excuses aux Parisiens » pour la hausse d’impôts et la dégradation des conditions de sécurité dans la capitale. Et la députée UMP a également pointé du doigt la proximité d’Anne Hidalgo avec le chef de l’Etat.

« Madame Hidalgo serait bien inspirée d’abord de présenter des excuses aux Parisiens ».  Et de pointer du doigt  le caractère « absurde » que constitue la réforme des rythmes scolaires qu’Anne Hidalgo aurait imposé « pour des raisons politiciennes, partisanes ».

« Mme Hidalgo voulait être la meilleure élève de François Hollande » a t’elle asséné.

Selon Nathalie Kosciusko-Morizet, la réforme des rythmes scolaires à Paris voulue par Anne Hidalgo « désorganise les familles et met dans la peine les animateurs et les enseignants ». La candidate UMP à la mairie de Paris a donc appelé le gouvernement a supprimé la réforme à la veille d’une grève dans les écoles entre mardi et jeudi prochain. Si la candidate socialiste maintient son projet de réforme des rythmes scolaires, ce serait, selon elle « pour être la meilleure élève de François Hollande ».

Interrogée sur l’écotaxe  la candidate à la mairie de Paris déclare que la colère contre l’écotaxe ne justifie pas « ces actes d’exaspération » contre les portiques ou bornes écotaxe.

« Faire payer les camions pour l’entretien des routes et pour les nouvelles infrastructures alternatives dans le domaine maritime et ferroviaire c’est une bonne chose », a-t-elle expliqué.

Dans la fiscalité environnementale, cette taxe est utile mais, selon la députée de l’Essonne, il y a une telle overdose de taxes que plus rien n’est supportable et elle est devenue inapplicable. « Je pense que  celle en trop c’est toutes les autres. C’était loin d’être la plus bête », assure-t-elle. « Le gouvernement est pitoyable à vouloir dériver la colère et changer de sujet », a-t-elle ajouté.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins