France, International, News

Jobbik à Marine Le Pen: le sionisme est notre ennemi pas l’Islam

Publié le 12 avril 2014 à 09:58 - 1 commentaire

safe_image
En 2012, Márton Gyöngyösi, député du parti d’extrême droite hongrois Jobbik déclara dans le Budapest Times à propos du conflit israelo-palestinien: « Il serait temps, à propos de ce conflit, d’enquêter là-dessus: les gens qui vivent ici, et surtout au Parlement et au gouvernement hongrois, combien y en a-t-il d’origine juive qui sont un risque pour la sécurité nationale de la Hongrie ».  
Nous sommes désormais le plus populaire des partis radicaux de l’Union européenne!», lançait fièrement Gábor Vona, leader du parti d’extrême droite hongroise Jobbik, dimanche 6 avril, à l’annonce des résultats anticipés des législatives remportées par le Fidesz de Viktor Orban.
En Hongrie, nous avons un problème complètement différent. Si vous regardez nos états et ce que nous représentons, nous critiquons la politique israélienne . Nous avons critiqué le sionisme comme un phénomène global et la façon dont il fonctionne dans le monde d’aujourd’hui .

Voyez-vous un risque de cette position se transformer en discrimination si vous singulariser les Juifs comme étant des agents potentiels d’Israël ? Vous avez fait une déclaration, il ya quelques années qu’il devrait y avoir une enquête sur les membres du gouvernement qui ont la double nationalité israélo- hongroise .

La double citoyenneté est un risque . C’est un risque pour la sécurité nationale . Je veux être sûr qu’un parlementaire hongrois, membre du gouvernement ou un fonctionnaire est 100 % loyal et engagé à ma nation quand il fait des lois ou les exécute . Tout le monde dans le monde pense la même chose . En Israël les citoyens qui ont la double nationalité sont exclus de la Knesset . Si Israël fait cela, alors pourquoi serait-ce si mal ? Je demande la même chose pour la Hongrie ? En Amérique, tout doit être complètement transparent . Chaque membre du Congrès doit mettre en avant sa race , son origine ethnique et sa religion. Tout ce que je veux, c’est le même type de transparence en Hongrie .

[ … ] Nous avons entendu des intentions malveillantes de M. Shimon Perez quand il a parlé de la colonisation de la Hongrie par des moyens financiers et économiques  » .
Jobbik to Wilders and Le Pen: liberalism and Zionism are the enemies, not Islam. Extraits:

« So you think they [« Wilders, Vlaams Belang in Belgium, FPÖ in Austria and Le Pen in France »] have refused to work with you and called you extremist because of your criticism of liberal values?

That’s the root of the problem. But we can take it further. For this anti-Islamic campaign they have obtained Zionist support from Israel. Every single one of them. Since Islam and Israel, or Zionism, are enemies, they have basically formed one camp. You can see that Strache of FPÖ has made a number of pro-Israeli statements and received Zionist support. Vlaams Belang is even financed by certain Zionist communities. Wilders as well. They see immigration and Islam as the greatest danger, so they got one of the greatest enemies of Islam – Zionism – on their side. It’s a completely logical approach. In Hungary we have a completely different problem. If you look at our statements and what we represent,we have been criticising Israeli politics. We have criticised Zionism as a global phenomenon and the way it functions in the world today.

Do you see a risk of this position morphing into discrimination if you’re singling out Jews as being potential agents of Israel? You did make a statement some years ago that there should be an investigation into government members that have dual Israeli-Hungarian citizenship.

Dual citizenship is a risk. It’s a national security risk. I want to be sure that a Hungarian parliamentarian, member of government or civil servant is 100% loyal and 100% committed to my nation when they are making laws or executing them. Everyone in the world thinks the same. In Israel double citizens are excluded from the Knesset. If Israel does that, then why are they hurt if I demand the same thing for Hungary? In America, it has to be completely transparent. Every member of Congress has to put forward what race, ethnicity and religion they belong to and what citizenship they have. All I want is the same type of transparency in Hungary.

[…] we have heard of malicious intentions from Mr. Shimon Perez when he spoke about the colonisation of Hungary by financial and economic means. »

Trackbacks/Pingbacks

  1. Marine Le Pen se sépare du recruteur du FN, Paul-Marie Coûteaux - France | Actu politique - 15 avril 2014

    […] raison de ce renvoi est que Marine Le Pen n’a plus confiance en Paul-Marie Coûteaux, les « relations de personne à personne ont toujours […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins