France, News, UMP

Les adieux de Jean-François Copé aux militants

Publié le 12 juin 2014 à 11:03 - 1 commentaire

2012-10-05t075851z_1_apae8940m6600_rtroptp_3_ofrtp-france-fiscalite-cope-20121005_0

Jean François Copé a prononcé hier soir, devant plusieurs centaines de  sympathisants, son dernier discours en tant que président de l’UMP.

Il a choisi la ville d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) pour faire ses adieux à la présidence de l’UMP. Devant 350 personnes, qui tour à tour l’applaudissent ou scandent son nom, le président démissionnaire à livré sa vérité et réaffirmé son innocence dans cette affaire des fausses factures de Bygmalion qui l’a conduit vers la porte de sortie. »J’ai la conscience tranquille, balance-t-il depuis l’estrade. Je veux réaffirmer devant vous mon intégrité totale.Non, je n’ai rien su jusqu’à ce 16 mai dernier (ndlr, date où Libération a révélé l’affaire Bygmalion).Je vous en fait le serment« .

Le député-maire de Meaux a profité pour tacler tous ses adversaires, sans les nommer au sein de son propre camp politique. »L’UMP a tout pour réussir au service de la France. Elle est le premier parti de France, à condition qu’elle assume cette idée simple : dans un tel contexte, il n’y a pas de place pour la haine et les règlements de compte », a-t-il déclaré.

Aujourd’hui, Jean-François Copé a décidé de prendre du recul sans toutefois le terrain politique.Désormais, « je veux faire de la politique autrement », a-t-il promis, sur un ton passionné et déterminé. Il a déjà annoncé que la semaine prochaine, il déposera une proposition de loi sur la transparence financière des partis politiques.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le nom de Cesari cité dans l’affaire Bygmalion - France | Actu politique - 12 juin 2014

    […] proche de Nicolas Sarkozy, aurait vu son nom cité dans l’affaire Bygmalion après celui de Jean-François Copé et Jérôme […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins