France, Les affaires, News

Campagne Balladur: Pierre Mougin mis en examen

Publié le 12 septembre 2013 à 14:27 - 0 commentaire

POLITIQUE-JUSTICE-BALLADUR

Pierre Mougin, l’ex-chef de cabinet d’Edouard Balladur a été mis en examen, ce jeudi, pour « détournement de fonds publics », dans le cadre du financement de la campagne de ce dernier en 1995.

« Pierre Mongin, dont la probité personnelle n’est pas mise en cause, conteste cette mise en examen infondée et illégale » a déclaré l’avocat de l’actuel patron de la RATP, Me Olivier Baratelli.

Cette décision des juges Roger Le Loire et Renaud Van Ruymbeck fait suite sa convocation, plus tôt dans la journée, au pôle financier de Paris en compagnie de Nicolas Bazire, ex-directeur de campagne d’Edouard Balladur.

L’enquête, en marge de l’affaire Karachi, cherche à déterminer si les fonds spéciaux de Matignon n’on pas servi à alimenter la campagne de 1995. Fin 2012, l’ancien trésorier de la campagne, René Galy-Dejean, avait directement impliqué les deux hommes. Selon lui, Pierre Mongin lui aurait personnellement remis « trois millions de francs en petite coupure ». « Mon client a répété que la fable que raconte Galy-Dejean n’a jamais existé », a martelé Me Baratelli. 

 

René Galy-Dejean, placé actuellement sous le statut de témoin assisté sera de nouveau convoqué en octobre par le pôle de la brigade financière. 

Rappelons que les fonds spéciaux, ces enveloppes d’argent en liquide, non déclarées et sans contrôle d’utilisation, étaient mensuellement distribués dans les ministère jusqu’en 2001. Les comptes de campagnes, validés par la conseil constitutionnel, ont été financés par des versements en liquide de plus de dix millions de francs, dont l’origine n’a jamais été retracée. 

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins