Economie, France, News

Arnaud Montebourg : « Nous espérons recréer 475 000 emplois en dix ans »

Publié le 12 septembre 2013 à 17:59 - 1 commentaire

Arnaud Montebourg était ce jeudi matin l’invité d’Europe 1, pour présenter le plan gouvernemental de « réindustrialisation de la France ». « Ce sont 34 plans industriels que le gouvernement s’apprête à faire priorité nationale (…) Nous avons sorti les 34 technologies, futurs marchés, atouts pour notre pays… De manière à recréer les emplois perdus dans la crise » a-t-il ainsi exposé. « Ce sont des projets qui vont révolutionner les modes de vie, les modes de transports, la manière de se soigner, la manière de s’éduquer », a-t-il annoncé.

Le ministre du redressement productif a ainsi cité les exemples de l’avion électrique, de la voiture sans chauffeur ou encore de la « voiture pour tous ». Fabriquée par le groupe PSA, un premier modèle de cette dernière devrait pouvoir être « industrialisé » en 2016, d’après Arnaud Montebourg, avec une consommation de 2,9l/100km. Première étape vers un véhicule qui consommera « moins de deux litres » et sera commercialisé « à moins de 15 000 euros », a assuré le ministre socialiste. « Sur ces 34 plans nous unissons le public et le privé (…) pour un euro d’argent public prêté, nous espérons en recueillir dix fois plus. Et nous espérons, en dix ans, 475 000 emplois recréés », a avancé Arnaud Montebourg, refusant par la même de répondre directement à la question du coût de ce plan pour les finances publiques.

Trackbacks/Pingbacks

  1. François Hollande rencontre Nao le robot - Economie | Actu politique - 13 septembre 2013

    […] le cadre de la présentation, jeudi, de son plan pour la réindustrialisation de la France, François Hollande s’est vu présenté à Nao, petit robot bavard de 60 […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins