Elysée 2012, France, Les affaires, Livre politique

Le chantage d’Edouard Balladur à Franz-Olivier Giesbert

Publié le 13 mai 2012 à 18:03 - 0 commentaire

 

L’écrivain ne mâche ni ses mots, ni sa plume.  Dans son  ouvrage  DERNIERS CARNETS*, FOG évoque sans détour les méthodes douteuses d’Edouard Balladur alors Premier ministre. Des façons de faire dignes de l’ex-RDA. 

Par Tania Schmidt

 

Déjà  en pleine tourmente suite aux  révélations sur l’affaire Karachi (l’origine des fonds pour  la campagne présidentielle en 1995, l’ex-candidat a toujours expliqué ces versements par la vente de tshirts et de gadgets ou par des dons de sympathisants), Edouard Balladur   n’en finit pas de goûter aux joies du retour de bâton.  Dans son livre, Franz-Olivier Giesbert en remet un coup.  En effet, il y reproduit avec minutie un entretien entre lui et Balladur, politiquement en position de force à cette époque.   L’auteur conclue par «Le Premier ministre (…) était mou, lâche et fourbe, mais il n’était pas bête.(…) il est vrai que cet homme semblait toujours vous présenter son postérieur  avec sa bouche en forme de fondement. Ce qui expliquait son air si pénétré. Son menton même aurait pu passer pour une paire de fesses couchée sur le côté». 

 
La  formule désormais culte de Balladur est  plus encore d’actualité :  «Je vous demande de vous arrêter !».

 

* Edition Flammarion   Derniers Carnets
                                                       Scène de la vie politique en 2012 (et avant)

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bayrou : « Je suis en désaccord avec la nouvelle carte des régions »
  Invité de France Info ce matin, le président de MODEM a estimé que cette nouvelle carte des régions était « totalement absurde. » «Je suis absolument en désaccord et je trouve que tout cela est absurde. On a l’impression que la loi de l’absurde est celle qui préside à la définition de cette carte des régions. […]
Lire la suite
  • L’heure de vérité pour Sarkozy à l’automne
  • Journée de manifestations avant la Conférence sociale
  • Elisabeth Guigou s’en prend aux contrats de génération, à la taxe à 75% décidées par Hollande
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins