France, News

Affaire Karachi: retour devant la justice pour les principaux protagonistes

Publié le 13 juin 2014 à 12:07 - 1 commentaire

POLITIQUE-JUSTICE-BALLADUR

Au terme de plusieurs années d’investigations , les juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire on décidé de renvoyer en correctionnelle  les principaux protagonistes de l’affaire Karachi.

Au total, ils sont six personnes qui devront comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris essentiellement pour « abus de biens sociaux, complicité et recel ». Parmi les noms cités, on retrouve ceux de l’ancien ministre Renaud Donnedieu de Vabres et l’homme d’affaires Ziad Tiakkedine et deux proches d’Edouard Balladur, Nicolas Bazire et Thierry Gaubert. Le procès pourrait se tenir au cours de l’année prochaine.

Les magistrats ont enquêté durant trois ans sur le volet financier de ce dossier. Il concerne plusieurs contrats d’armements passés dans les années 1990 et dont la finalité aurait été un financement politique occulte. Renaud van Ruymbeke et Roger Le Loire ont acquis une conviction: 327 millions d’euros de commissions « indues« et « exorbitantes » sur des contrats d’armement, notamment ceux de fourniture de sous-marins au Pakistan et de frégates à l’Arabie Saoudite (Agosta et Sawari II), ont été versés à un réseau d’« intermédiaires affairistes » qui n’était d’ « aucune utilité », selon des sources judiciaires.

Balladur et Léotard devant la Cour de Justice de la République.

Sur le banc des prévenus, il y a aussi Edouard Balladur à l’époque des faits premier Ministre et François Léotard, ministre de la Défense. Ces derniers seront jugés par la Cour de Justice de la République, seule instance judiciaire habilitée à juger des délits commis par des membres du gouvernement  dans l’exercice dans leurs fonctions. Une partie de ces commisison perçus aurait servi à financer la campagne présidentielle de l’ancien premier Ministre, en 1995, et à renflouer les caisses du Parti républicain de M. Léotard.

Les juges parisiens estiment que les éléments de l’enquête rendent par ailleurs nécessaire l’audition par cette Cour de Nicolas Sarkozy, alors ministre du Budget, comme témoin assisté.

 

 

 

Trackbacks/Pingbacks

  1. La France condamnée par la CEDH - Europe | Actu politique - 27 juin 2014

    […] étaient nés ne pouvant pas interdire les couples de se rendre à l’étranger pour pratiquer la GPA. C’est d’ailleurs ce que fait l’Espagne qui reconnaît systématiquement les […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins