France, News

De l’argent sale dans les vignobles français?

Publié le 13 août 2013 à 16:08 - 0 commentaire

vignoble

 

Dans son « rapport 2012 », publié début août, Tracfin, le service de renseignement financier du ministère de l’Économie chargé de la lutte contre le blanchiment de capitaux, s’intéresse au secteur viticole. Les rachats d’exploitations par des étrangers se comptent par dizaines ces dernières années, et les risques de montages juridiques complexes dans les vignobles français rachetés par des investisseurs russes, chinois ou ukrainiens y sont établis.

Selon le rapport, ces opérations sont réalisées avec «des sociétés en cascades installées dans des pays à fiscalité privilégiées». «Des notaires ou des banques ont informé Tracfin de flux financiers inexplicables, quand l’argent arrivait d’un pays à un autre par exemple», a précisé au Figaro une source à Bercy, «Tracfin a ensuite creusé pour trouver des débuts de preuves». Certains soupçons ont été étayés puisque, selon nos informations, Tracfin a transmis une poignée de dossiers aux différents parquets des régions vinicoles.

Sur les 27.000 déclarations reçues chaque année par Tracfin pour des soupçons d’argent sale, une dizaine concerne le secteur du vin. En 2007, les inquiétudes au sujet de son commerce portaient seulement sur quatre ou cinq cas à travers la France. Un chiffre qui a triplé depuis 2010. «Un montage astucieux dans ce domaine doit être réalisable. Le prix du vin a atteint de tels niveaux! Des millions sont en jeu. C’est logique que cela puisse attirer des personnes pour un business douteux», a estimé le spécialiste du commerce du vin Jacques-Olivier Pesme, interrogé par Le Figaro.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins