France, News

Tweets homophobes : une association porte plainte en France et aux USA

Publié le 13 août 2013 à 14:35 - 0 commentaire

twitter

 

Le Comité Idaho, responsable en France de l’organisation de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, a annoncé le mardi 13 août au Huffington Post avoir déposé plainte contre le réseau social Twitter. En cause : une nouvelle affaire de tweets homophobes, allant pour certains jusqu’à l’appel au meurtre.

Maître Félicité Esther Zeifman, avocate de l’association, annonce avoir déposé plainte contre Twitter France, mais également contre le siège basé en Californie, pour « délit de provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence ». “Nous demandons la suppression de tous les tweets haineux. Les hashtags insultants doivent tous disparaître”, a déclaré Alexandre Marcel, le président du mouvement. Il fait référence “hashtag”, ou mot-clé, #lesgaysdoiventdisparaitrecar qui est resté parmi les meilleurs trending topics (ou « sujets tendances ») le 10 août pendant 24 heures. Selon l’association, ce sont ainsi près de 10 000 tweets* qui ont été publiés autour de ce sujet, dont 900 qui contenaient une incitation directe au meurtre ou à “faire disparaître” les homosexuels.

D’autres “hashtags” homophobes sont aussi apparus dans la foulée, tels que #teamhomophobe, #brulonslesgayssurdu ou #brulonstouslegays. “Twitter aujourd’hui est un espace ou l’antisémitisme, le racisme, l’homophobie a une place de premier choix”, dénonce le Comité Idaho dans un communiqué.

*Ces tweets ne semblent d’ailleurs plus visibles. A l’heure où nous écrivons cet article, le hashtag mis en cause ne renvoie plus que vers des tweets anti-homophobes.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins