France, News

Des tags islamophobes à Avignon

Publié le 14 août 2013 à 10:55 - 0 commentaire

« Mohamad le profet était un cochon » (sic). C’est l’une des sept inscriptions de nature islamophobe que les Avignonnais ont pu découvrir mardi dans les rues de leur ville.

L’auteur présumé a été arrêté dans la nuit. Selon la mairie, dans la nuit de lundi à mardi, «une patrouille de la police municipale a interpellé un tagueur, en pleine action, face à la banque de France». «Il avait été repéré grâce à la vidéosurveillance qui l’avait déjà surpris en train d’œuvrer sur le côté gauche de l’entrée du Palais des Papes», ajoute-t-elle.

L’homme interpellé, Thierry Villardo, un italien âgé d’une trentaine d’année, n’est que « de passage en France », selon le vice-procureur de la République. Il a été placé en garde à vue. «Il a discuté avec des Maghrébins avant les faits, il s’est disputé avec eux et a acheté des bombes de peinture. Ce n’est pas quelqu’un qui est forcément raciste et xénophobe de façon chronique», explique le vice-procureur, précisant que l’homme avait agi sous le coup de la « colère ».

Il devrait être déféré mercredi devant le parquet. Le palais des Papes, la mairie d’Avignon et la Banque de France ont porté plainte. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a également annoncé son intention de porter plainte pour incitation à la haine raciale.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins